Maux de gorge : les solutions

Photo médecin qui palpe gorge

Les maux de gorge, généralement symptômes d’une pathologie sous-jacente, sont parfois tenaces. Pourtant, des solutions simples sont disponibles pour les atténuer et vivre mieux au quotidien.

Pourquoi et quand consulter ?

L’une des pathologies causant le plus fréquemment des maux de gorge est l’angine, ou pharyngite aiguë. D’origine virale dans 60 à 90 % des cas, elle ne nécessite pas la prise d’antibiotiques, ni aucun traitement étiologique particulier. Les traitements sont alors essentiellement symptomatiques, et disponibles à l’officine sur les conseils du pharmacien. La guérison s’effectue généralement spontanément en 4 à 10 jours.

En revanche, un test de diagnostic rapide (TDR) doit être effectué par le médecin devant toute angine rouge chez les enfants de plus de 3 ans et chez des adultes ayant au moins deux facteurs de risque (fièvre supérieure à 38°C, absence de toux, ganglions du cou douloureux ou atteinte des amygdales) ou trois au-delà de 45 ans (lire notre article D’où viennent les maux de gorge ?).

 

Une rhinopharyngite aiguë peut également entraîner toux et maux de gorge, surtout chez l’enfant, en raison des écoulements nasaux dans la gorge. Chez le nourrisson, une consultation médicale est préférable dès les premiers symptômes, afin de vérifier la nature bénigne et d’être informé de l’évolution normale de la pathologie, ainsi que de la survenue possible de complications bactériennes.

En l’absence de complications (otite, sinusite, conjonctivite), les symptômes de la rhinopharyngite aiguë disparaissent d’eux-mêmes en 7 à 10 jours, selon l’âge et le mode de garde. Hormis pour un enfant en bas âge, et en l’absence de complications, les traitements symptomatiques disponibles en pharmacie suffisent généralement.

En revanche, la persistance, la réapparition ou l’aggravation des signes cliniques ou la survenue de nouveaux symptômes, en cas de facteurs de risque (antécédents d’otite moyenne aiguë récidivante, otite séreuse, conjonctivite), doivent faire craindre la survenue d’une complication bactérienne et justifient la consultation médicale.

De façon générale, une consultation médicale rapide est recommandée en cas de :

  • maux de gorge durables (plus de 72 heures) ou douleur très intense
  • présence de taches blanches dans le fond de la gorge (pour mieux voir le fond de la gorge, utilisez une lampe de poche et demandez à la personne atteinte de dire« Aaaaaa »)
  • difficulté respiratoire qui persiste ou augmente
  • fièvre élevée persistant au-delà de 3 jours
  • respiration bruyante
  • persistance sans amélioration des symptômes tels que toux, rhinorrhée, obstruction nasale au-delà de 10 jours
  • difficulté importante à avaler ou incapacité à avaler la salive
  • crachats rosés, crachats ou vomissement de sang
  • difficultés importantes pour boire ou à manger
  • présence d’un ou de plusieurs signes de déshydratation : soif extrême, bouche sèche, diminution significative des urines, étourdissements lors des changements de position
  • comportement anormal d'un nourrisson/enfant

 

Quels traitements ?

- Traitements curatifs

En cas de pathologie d’origine bactérienne (angine bactérienne), une antibiothérapie pourra être prescrite par le médecin.

En cas d’infection virale, il n’y a pas de traitement curatif, la durée usuelle des symptômes étant de 7 à 10 jours avant de disparaître spontanément.

- Traitements symptomatiques

Il existe en pharmacie des pastilles et des collutoires (sprays) spécifiques contre les maux de gorge. Certaines d'entre elles contiennent des actifs antiseptiques qui peuvent être associés à des actifs anesthésiques pour calmer la douleur.

Des gestes simples sont également utiles pour protéger la gorge contre les agressions :

  • Maintenez une bonne hydratation en buvant souvent de petites quantités de liquides froids et en mangeant des aliments à consistance molle et froide
  • Maintenez la température intérieure ambiante inférieure à 21°C et humidifiez l'air ambiant (taux d'humidité de 50 % minimum)
  • Arrêtez le tabac le cas échéant, évitez l’inhalation de fumée et de polluants
  • Reposez votre voix
  • Une humidification de la muqueuse pharyngée par inhalations est également possible, ainsi que des gargarismes avec de l'eau chaude additionnée de sel (2,5 ml de sel dans 240 ml d'eau)

Contre des maux de gorge intenses, certains médicaments à visée antalgique peuvent aider à calmer la douleur.

En cas de persistance ou d’aggravation des symptômes (difficulté à avaler ou respirer, fièvre, crachats ou vomissements de sang), consultez votre médecin.

Articles recommandés Voies Respiratoires

La toux est un symptôme clinique déclenché par toute agression des voies aériennes supérieures ou...
La toux, un symptôme observé dans des pathologies diverses, a de nombreuses causes possibles. Si...
La rhinopharyngite aiguë est la pathologie infectieuse la plus fréquente en pédiatrie. On estime à 5...
Luchon , petit paradis préservé au coeur des Pyrénées, bénéficie à la fois de sources d’eau soufrées...