Trouver le bon sport pour son enfant

Photo enfants jouant au football

De plus en plus d’enfants mènent une vie sédentaire. Ce manque d’activité physique peut provoquer des douleurs de la colonne vertébrale et une mauvaise coordination motrice. Une activité sportive permet de prévenir ces problèmes… à condition de bien la choisir.

En tant que parent, vous pouvez orienter le choix de votre enfant vers une activité adaptée à sa personnalité. Il n’existe pas de conseil universel en la matière, et il ne faut pas hésiter à prendre le temps d’essayer plusieurs sports (pour trouver un club près de chez vous, cliquez ici).

Les écueils à éviter

Il arrive parfois que le choix d’un sport soit fait sur des critères peu pertinents ou des idées et des images erronées, de la part de l’enfant ou de ses parents.

Les trois erreurs les plus fréquentes sont la méconnaissance de l’offre, les idées reçues et la tentation de la compétition à tout prix :

- La méconnaissance des sports les moins médiatisés

À côté des sports les plus médiatisés, comme le football ou le tennis, il en existe de nombreux autres, que l’enfant pourrait s’approprier s’il les connaissait. C’est le rôle de ses parents de l’aider à prendre conscience de la richesse de l’offre.

- Les idées reçues sur les « sports de garçons » et les « sports de filles »

À quelques rares exceptions près, tous les sports sont mixtes. Si le désir de votre enfant est fort et ses capacités physiques appropriées, il faut l’encourager dans la voie qu’il a choisie. Braver les a priori et les sarcasmes représente déjà une victoire.

- L’appel de la gloire dans le choix d’un sport

Le plus souvent, la tentation de devenir un champion et le surentraînement aboutissent à abandonner la discipline par usure physique. Face à la déception des parents, l’enfant peut ressentir des sentiments dépressifs.

De plus, ceux qui se sont hissés sur les podiums se plaignent parfois du fait que le sport leur a volé leur adolescence. Les parents doivent aider leur enfant à relativiser.

 

Les points à garder à l’esprit

Respecter les envies et les goûts de son enfant est la meilleure garantie de le voir prendre plaisir à pratiquer sa discipline. Le sport doit rester avant tout une source de plaisir.

- Un enfant ne doit jamais se sentir forcé

Même lorsque vous pensez qu’un sport conviendrait particulièrement bien à votre enfant, gardez l’esprit ouvert. S’il paraît logique d’orienter un enfant timide vers un sport collectif, le résultat n’est pas garanti et, face au groupe, l’enfant peut se replier davantage sur lui-même.

À l’inverse, un enfant turbulent ne sera pas forcément à son aise dans un sport qui demande une certaine concentration, même s’il a beaucoup d’énergie à y investir.

Aller contre la volonté de son enfant aboutit plus souvent à lui donner une mauvaise image de soi. Faire pratiquer la lutte à un enfant pour lutter contre sa timidité pourra l’aider si, et seulement si, le choix de ce sport correspond à un désir de sa part. Dans le cas contraire, ses piètres performances ne feront qu’amplifier ce trait de caractère.

- Respectez les choix de votre enfant, tout en l’aidant à persévérer

Il est normal qu’un enfant, au gré de son développement, ait envie de se frotter à plusieurs sports. Ce désir de variété ne doit cependant pas masquer un manque de persévérance face aux efforts à fournir pour progresser. Dans ce cas-là, les parents doivent modérer cette tendance au nomadisme sportif en proposant des ententes à l’amiable (« Tu finis au moins le trimestre. ») afin de tester encore un peu la discipline.

- Profitez de l’aide d’un médecin du sport

Le médecin du sport connaît bien les particularités et les contraintes de chaque discipline. Il peut donc aider votre enfant à prendre conscience des exigences du sport qu’il souhaite commencer.

Si l’enfant est indécis, le médecin peut le conseiller en fonction de sa morphologie et l’orienter vers une discipline où il aura plus de chance d’avoir des résultats.

Il lui donnera des conseils pour préserver sa santé et rester vigilant face aux accidents qui peuvent survenir.

Articles recommandés Vitalité

Prendre soin de son capital santé en respectant quelques règles de base reste une des meilleures...
Retrouver son souffle, limiter le surpoids et l’hypertension, améliorer sa mobilité et ses réflexes...
Accessible et socialisante, la Fédération Française Sports pour Tous a pour ambition de mettre à la...
Le vieillissement s’accompagne d’une diminution des capacités fonctionnelles globales de l’organisme...