Les symptômes évocateurs du pied d’athlète


Le pied d’athlète, une inflammation de la peau localisée entre les orteils, est dû à une mycose qui survient fréquemment chez les sportifs, en raison du port de chaussures fermées et d’une activité physique à l’origine de la transpiration. (Voir Vrai-faux. Le « pied d’athlète » est une pathologie qui ne touche que les sportifs).
Ci-dessous, quelques clés pour le reconnaître.

L’infection débute habituellement au niveau des orteils les plus petits (les plus serrés dans les chaussures)Elle peut se révéler par une fissure, des démangeaisons, de petites peaux blanches qui se détachent, voire des bulles remplies de liquideOn peut aussi avoir d’emblée un aspect typique de couenne blanchâtre, macérée, fendue et douloureuse

Sans traitement, l’infection peut se propager aux autres espaces inter-orteils.
Elle peut aussi atteindre le dessus et le dessous du pied, avec le développement d’une zone rouge qui démange fortement.
Une atteinte des ongles des pieds (ongles épaissis, cassants) et/ou des plantes de pieds (apparaissant épaisses, avec des peaux qui se détachent…) est également possible.
Une infection par des bactéries peut également survenir secondairement.
Pour le traiter, vous pouvez utiliser un traitement local, sur les conseils de votre pharmacien, sauf dans certains cas à risque, notamment si vous êtes diabétique, si les lésions sont anciennes ou importantes, ou en cas d’atteinte de la plante ou des ongles (voir Vrai-faux. Le « pied d’athlète » est une pathologie qui ne touche que les sportifs).
En cas de risque, de persistance sous traitement ou d’aggravation, consultez rapidement votre médecin.