Pieds : attention à la transpiration

Photo pied nu

La transpiration correspond à l’excrétion de sueur par les glandes sudoripares. Elle provoque une atmosphère moite, propice au développement des champignons (mycoses) et des bactéries. Or le pied est, avec les aisselles et la paume des mains, la zone contenant le plus de glandes sudoripares.

Si le développement des mycoses est source de démangeaisons, les bactéries sont à l’origine de la mauvaise odeur des pieds.

Qu’est-ce qui favorise la macération et/ou l’apparition de mycose ?

Tout ce qui maintient le pied dans une atmosphère humide (macération) peut être à l’origine de l’apparition de mycoses : mauvais séchage après la toilette, confinement prolongé dans les chaussures, revêtement intérieur inadapté de certaines chaussures et/ou chaussettes…

Dans certains cas, un excès pathologique de transpiration, appelé hyperhidrose, peut également être la cause de macération, et donc de développement de mycoses.

Par ailleurs, il est possible de contracter une mycose par contact, par exemple dans des vestiaires de salle de sport, ou à la piscine. Dans ce cas, le développement de la mycose s’effectue si le pied n’est pas correctement lavé et séché après l’activité.

Contre macération et mycoses : les bons gestes au quotidien

Le meilleur moyen d’éviter des mycoses est de maintenir une hygiène des pieds correcte, notamment en se lavant les pieds tous les jours (même si l’on n’a pas l’impression d’avoir les pieds sales).

Le séchage des pieds est également très important : séchez-les soigneusement, en insistant entre les orteils. Si vous avez déjà une mycose, utilisez un sèche-cheveu pour ne pas contaminer les serviettes de toilettes.

Il est conseillé de changer de chaussures un jour sur deux, et bien évidemment, de changer de chaussettes tous les jours. Privilégiez les chaussettes en fibres naturelles (les tissus synthétiques favorisant la transpiration) et les chaussures aérées.

Contre transpiration, macération et mycose : les bons produits au quotidien

Pour lutter contre la transpiration, il existe des soins spécifiques, dits anti-transpirants. Il s’agit souvent de sprays ou de gels dont les propriétés astringentes leur confèrent une action antiperspirante.

Certains de ces soins anti-transpirants présentent également une action assainissante. Ces soins peuvent être utilisés en traitement d’attaque, suivis de soins quotidiens avec des produits déodorants, l’idéal étant de disposer d’un produit anti-transpirant et déodorant en même temps.

En cas de mycose, votre professionnel de santé (médecin, pharmacien) aura recours à un traitement antifongique (actif contre les champignons). Il s’assurera de la compatibilité avec votre situation (limite d’âge, grossesse, état de santé, autre traitement en cours) et vous rappellera les précautions de bon usage du produit. Il est généralement conseillé une crème ou une solution pour l’application sur une peau sèche, et plutôt une poudre ou un gel en cas de lésion suintante.

Ne reprenez pas de vous-même un traitement qui vous aurait été précédemment prescrit, sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

En cas de mycose résistante, il est recommandé de consulter votre médecin référent ou le podologue.

    • AFSSAPS. Recommandations relatives aux critères de qualité des huiles essentielles. Contribution pour l’évaluation de la sécurité des produits cosmétiques contenant des huiles essentielles. Recommandations. Mai 2008.
    • Carson CF, Hammer KA, Riley TV. Melaleuca alternifolia (Tea Tree) oil: a review of antimicrobial and other medicinal properties. Clin Microbiol Rev 2006; 19(1): 50-62.
    • Derengowski LS, De-Souza-Silva C, Braz SV, et al. Antimicrobial effect of farnesol, a Candida albicans quorum sensing molecule, on Paracoccidioides brasiliensis growth and morphogenesis. Ann Clin Microbiol Antimicrob 2009; 8: 13.
    • Pinto E, Vale-Silva L, Cavaleiro C, Salgueiro L. Antifungal activity of the clove essential oil from Syzygium aromaticum on Candida, Aspergillus and dermatophyte species. J Med Microbiol 2009; 58(Pt 11): 1454-62.
    • Schlereth T, Dieterich M, Birklein F. Hyperhidrosis-causes and treatment of enhanced sweating. Dtsch Arztebl Int 2009; 106(3): 32-7.
Un problème avec ce contenu ?

Articles recommandés Podologie

Apres l’asepsie du praticien et celle de la zone à traiter, le soin de pédicurie consiste à abraser...
Les pieds sont une partie du corps très sollicitée. Il est donc nécessaire de les protéger.
Le diabete peut s’accompagner de complications du pied pouvant être sévères. Consultez notre fiche...
Découvrez les actions menées par l'AFD avec le soutien de Pierre Fabre Santé .