Alimentation des enfants : éviter les mauvaises excuses

Photo petit garçon bougon devant jus d’orange et cookies

Les enfants comme les adultes ont leurs raisons de mal manger : manque d’appétit, fatigue, repas à la cantine qui n’est pas à leur goût, refus de certains aliments... Avant de le leur reprocher, il faut essayer de comprendre leurs raisons.

Il ne sert à rien de les obliger à manger. Les repas ne doivent en aucun cas devenir l’occasion de conflits. Soyez patient et à l’écoute, donnez-leur l’exemple et n’hésitez pas à faire preuve d’un peu d’humour.

Mon enfant ne veut pas de petit déjeuner

Un enfant peut refuser son petit déjeuner pour différentes raisons : il n’a pas faim, il n’a pas le temps ou il préfère grignoter dans la matinée.

  • Laissez-lui composer son petit déjeuner avec les produits qu’il préfère dans chaque famille d’aliments, lait ou yaourt, céréales ou pain, fruit frais ou jus de fruits.
  • Dans la mesure du possible, essayez de prendre le petit déjeuner avec lui, il se sentira plus entouré et en confiance.
  • Évitez de le presser pour qu’il avale quelque chose en vitesse.

Mon enfant n’aime ni le lait ni les produits laitiers

Si c’est le cas de votre enfant, vous trouverez aisément une alternative pour augmenter ses apports en calcium.

  • Jouez sur la variété : yaourt nature, aromatisé, aux fruits, en pot ou à boire, fromage blanc...
  • Aromatisez le lait avec de la vanille ou un peu de sirop de fruits, mixez-le avec des fruits tels que fraises, banane ou pêche, sans y ajouter de sucre.
  • Enrichissez ses plats avec du lait écrémé en poudre.
  • Donnez-lui à boire une eau minérale riche en calcium.
  • Enfin, les sardines en conserve avec leurs arêtes apportent elles aussi beaucoup de calcium.

Attention, méfiez-vous des desserts lactés et autres barres au lait et au chocolat, assez gras, et dont l’apport en calcium supplémentaire n’est pas significatif.

Mon enfant préfère manger à 10 heures

En 2004, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, ex-AFSSA) a donné son avis sur la question de la collation de 10 heures à l'école : « L’en-cas de 10 heures, de par sa composition, son horaire, son caractère systématique et indifférencié, n’est pas justifié et ne constitue pas une réponse adaptée à l’absence de petit déjeuner ». Cet en-cas favoriserait même un déséquilibre énergétique et une modification des rythmes alimentaires des écoliers.

De la même manière, les en-cas glissés par les parents dans le cartable de leur enfant, en prévention d’un coup de pompe dans la matinée, ne sont pas justifiés et favorisent la prise de poids. Les parents doivent de préférence s’assurer que leur enfant prend chaque matin un petit déjeuner complet avant de partir à l’école.

Certains établissements ont remplacé l’en-cas par un fruit qui est beaucoup plus souvent consommé que celui donné dans le cadre du déjeuner.

Mon enfant sportif refuse de manger

Certains enfants très sportifs mangent insuffisamment, en particulier les filles et dans les sports où les participants sont classés par poids.

Les enfants très sportifs doivent avoir une alimentation adaptée à leurs besoins et à leur sport de prédilection, compte tenu d’une dépense énergétique accrue : les quantités d’énergie nécessaires peuvent être multipliées par un et demi par rapport à celles d’enfants sédentaires. Pour les satisfaire, il est préférable de privilégier les féculents.

De plus, pour les jeunes sportifs, plus encore que pour les sportifs adultes, il est important de boire avant, pendant et après l’effort. De plus, les parents doivent veiller à ce que les apports en calcium, magnésium et fer soient suffisants.

Articles recommandés Minceur

La cellulite est une déformation du tissu graisseux sous-cutané observée chez presque toutes les...
Nul besoin d’être un professionnel de la nutrition pour adopter une alimentation équilibrée !
Si l’ensemble des besoins en nutriments de la femme enceinte augmente légèrement du fait de la...
Une tendance inquiétante de ces dernières années est la préoccupation grandissante des adolescents...