Voyager lorsqu’on est sous dialyse

Photo personnes pendant dialyse

Lorsqu’elle est stabilisée, l’insuffisance rénale chronique n’empêche pas de voyager, à condition de s’y prendre quelques mois à l’avance. Les services de néphrologie sont habitués à aider leurs patients sous dialyse à préparer leur voyage dans les meilleures conditions.

Choisir sa destination lorsqu’on est hémodialysé

Les destinations les plus adaptées sont celles qui disposent de nombreux centres de dialyse : Amérique du Nord, Europe, Australie, mais également les pays du Maghreb et Israël. Les centres de dialyse français et les associations de patients disposent en général de la liste complète des autres centres à travers le monde.

Beaucoup de stations balnéaires proposent des séjours dans des hôtels spécialement équipés, mais effectuez votre réservation quatre à six mois à l’avance car ces destinations sont très prisées.

Depuis quelques années, des croisières spécialement destinées aux insuffisants rénaux sont proposées, à bord de bateaux équipés de matériel de dialyse. Ces croisières ont lieu en Méditerranée, dans la mer Baltique, le long des côtes d’Amérique du Nord et centrale ainsi qu’en Asie.

Réserver sa place dans un centre de dialyse à l’étranger

Une fois que vous aurez choisi votre destination, votre néphrologue entrera en contact avec le centre de dialyse le plus proche de votre lieu de séjour. Il constituera un dossier qu’il enverra au centre qui aura répondu favorablement à sa demande de prise en charge. Votre néphrologue vous communiquera la liste de vos rendez-vous avec les coordonnées des centres correspondants.

Demandez à votre médecin de vous préciser la façon dont les coûts seront pris en charge. Aux États-Unis, par exemple, les séances d'hémodialyse doivent souvent être réglées quatre à six semaines à l’avance. Ces coûts doivent souvent être pris en charge par les patients : exigez des factures qui vous seront indispensables pour être remboursé à votre retour.

Les règles de savoir-vivre du voyageur dialysé

Lorsque vous voyagez, respectez certaines règles pour ne pas perturber le fonctionnement du centre d’hémodialyse qui vous accueille.

  • Appelez le centre deux ou trois jours avant le rendez-vous pour confirmer votre venue.
  • Donnez-leur un numéro de téléphone local où vous appeler en cas de problème.
  • Soyez ponctuel au rendez-vous. Si besoin, demandez-leur de vous conseiller sur la meilleure manière de vous y rendre, avec une idée du temps nécessaire au transport.
  • Respectez le règlement du centre.

Avant de partir en voyage lorsqu’on est dialysé

  • Il vous faudra conserver vos médicaments dans les conditions recommandées par le fabricant. Si le maintien au froid est indispensable, vous devrez emporter une glacière, un sac ou une bouteille isotherme pour vos déplacements.
  • Emportez les ordonnances ou certificats médicaux décrivant votre maladie et son traitement. Le cas échéant, demandez à votre médecin de rédiger ces papiers en double, avec une version en anglais.
  • Vous devrez respecter strictement les règles d’hygiène de base, tant alimentaires que générales, tout au long du voyage.
  • Si vous devez restreindre la quantité de liquides bus chaque jour, il vous faudra trouver des moyens de tromper la soif : sucer des glaçons (dans la mesure où ils sont confectionnés en respectant les règles d’hygiène concernant l’eau de boisson) ou des bonbons à la menthe ou au citron, et éviter les aliments salés. Certains centres de dialyse proposent des bâtonnets rafraîchissants.

Articles recommandés Médecine des voyages

Comment partir bien assuré dans l'un des pays de l'espace économique européen ? Et dans un pays...
Voyager quand on est enceinte est tout à fait possible, pour peu que l’on choisisse sa destination...
Lorsque l’on voyage avec un nourrisson, mieux vaut prendre certaines précautions avant et pendant le...
En fonction de la destination et du type de séjour, un certain nombre de vaccins sont fortement...