Quand consulter son médecin lorsqu’on rentre de voyage ?

Quand consulter son médecin lorsqu’on rentre de voyage ?

Si tout s’est bien passé, une consultation médicale n’est pas nécessaire à votre retour de voyage. Consultez uniquement si vous avez eu des problèmes de santé significatifs pendant votre séjour ou si certains symptômes apparaissent dans les mois qui suivent votre retour, notamment en cas de fièvre.

Si vous avez eu un problème de santé pendant le voyage

Une consultation chez votre médecin traitant s’impose à votre retour de voyage :

  • si vous avez eu un problème de santé inquiétant pendant votre séjour : une diarrhée sanglante, glaireuse ou purulente, une fièvre persistante d’origine inconnue, une blessure sérieuse, etc. ;
  • si vous avez reçu un traitement antipaludique pour une fièvre apparue au cours de votre voyage ;
  • si vous avez subi une petite chirurgie sur place : soins dentaires, points de sutures, etc. ;
  • si vous vous êtes baigné en eau douce dans une zone où sévit la bilharziose ;
  • si vous avez pris des risques lors de rapports sexuels (rapport non protégé par un préservatif).

Si vous souffrez d’une maladie chronique, il est souhaitable de faire systématiquement un bilan avec votre médecin traitant à votre retour, en particulier si vous avez eu des problèmes pendant votre séjour ou si votre état s’est aggravé.

Attention, vous ne pourrez pas faire de don de sang pendant plusieurs mois après un séjour en pays tropical, en raison du risque de transmission de certaines maladies infectieuses : paludisme, VIH/sida, hépatites B et C, syphilis, maladie de Chagas, etc. En effet, vous pourriez être porteur d’une de ces maladies sans qu’elle ne soit encore déclarée. Demandez conseil au personnel chargé de la collecte du sang.

Les symptômes à surveiller après le voyage

Consultez votre médecin, en lui précisant de quel pays vous revenez, si vous présentez certains symptômes (notamment la fièvre) dans les mois qui suivent votre retour de voyage, en particulier si vous avez séjourné dans une région où les insectes sont vecteurs de maladies, ou dont les conditions d’hygiène laissent à désirer. Votre médecin pourra vous adresser à un spécialiste des maladies tropicales si cela s’avère nécessaire.

La fièvre est un symptôme à surveiller de près à votre retour. Elle peut être le signe de nombreuses maladies : paludisme, typhoïde, dengue, pneumonie, hépatites virales, infection urinaire, amibiase hépatique, bilharzioses, etc. La fièvre est fréquemment observée au retour chez le voyageur. Elle peut être accompagnée d’une toux, de douleurs, de nausées, de vomissements ou de diarrhées. Attention, si vous revenez d’une zone où sévit le paludisme, toute fièvre apparaissant dans les semaines qui suivent votre retour doit faire suspecter une crise de paludisme et doit conduire à une consultation médicale au plus vite en précisant bien que vous revenez de zone tropicale.

La diarrhée doit vous inquiéter si elle persiste plus de 48 heures ou si elle s’accompagne de fièvre, ou de sang, de glaires ou de pus dans les selles.

En cas de problèmes de peau persistants, une consultation sera peut-être nécessaire. Ils peuvent être dus à une infection par des champignons, des bactéries (staphylocoques, streptocoques, par exemple) ou des parasites : leishmaniose, gale, larva migrans cutanée, myiase, tungose, etc. Une visite chez votre médecin s’impose également à la moindre ulcération, lésion ou écoulement au niveau des organes génitaux.

Des douleurs du foie accompagnées de fièvre (sous les côtes, du côté droit) peuvent être le signe d’une amibiase hépatique ou d’un calcul biliaire. Un teint jaune ou des urines foncées peuvent être le signe d’une hépatite.

Il est assez fréquent de perdre un peu de poids pendant un voyage, mais si cet amaigrissement persiste, mieux vaut consulter. De plus, il est naturel d’être un peu fatigué après un long voyage, surtout si le décalage horaire a été important. Toutefois, un état de fatigue persistant peut être le symptôme d’une infection.

Certaines maladies tropicales peuvent se déclarer des mois après la contamination, comme certaines formes de paludisme et certaines parasitoses. Il est important de toujours signaler vos voyages en pays tropicaux à votre médecin en cas de consultation pour un problème de santé, même plusieurs années après. Cela peut être un indice important pour établir son diagnostic.

Articles recommandés Médecine des voyages

Comment partir bien assuré dans l'un des pays de l'espace économique européen ? Et dans un pays...
Voyager quand on est enceinte est tout à fait possible, pour peu que l’on choisisse sa destination...
Lorsqu’elle est stabilisée, l’insuffisance rénale chronique n’empêche pas de voyager, à condition de...
Lorsque l’on voyage avec un nourrisson, mieux vaut prendre certaines précautions avant et pendant le...