Grossesse : se protéger des piqûres d’insectes

Si vous êtes enceinte, certaines précautions sont nécessaires pour minimiser les risques liés aux conditions de vie sur place et au voyage en lui-même. Les répulsifs ne sont pas tous utilisables et des mesures supplémentaires doivent être envisagées.

1 - Enceinte, vous êtes en pleine forme et un voyage vous tente ?

Le deuxième trimestre de grossesse est le plus approprié pour voyager : la période des nausées, vomissements et fatigue importante est passée, vous n’êtes pas encore trop gênée par le poids de votre ventre et le risque de complications et d’accouchement prématuré est moindre. De toutes façons, de nombreuses compagnies aériennes ne vous accepteront pas à bord en fin de grossesse (voir « Le saviez-vous ? Grossesse et compagnies aériennes »).

Choisissez une destination adaptée : pensez à la durée du voyage, aux conditions de déplacement sur place et aux infrastructures sanitaires locales. Vous devrez vous protéger du soleil et de la chaleur et veiller à prévenir les problèmes de circulation veineuse : des bas de compression veineuse sont recommandés. (voir « Maladie veineuse. Vous prévoyez un long voyage en avion ou en car ? Apprenez les gestes qui soulagent »).

2 - Les répulsifs cutanés

Si vous devez vous rendre dans une région tropicale, il faut consulter au préalable, soit votre médecin, soit un centre spécialisé.

Les précautions habituelles liées aux répulsifs s’appliquent bien sûr à la femme enceinte : pas d’utilisation sur le visage, les muqueuses et les plaies, lavage des mains après utilisation, respecter un délai de 20 minutes après l’application d’une crème solaire. Les différentes formes galéniques permettent une adaptation aux conditions de voyage : formes waterproof en cas de chaleur importante ou de baignade (gel roll-on), lotions, spray pour les vêtements.

Demandez conseil à votre pharmacien afin d'obtenir un répulsif adapté.

3 - Vêtements et moustiquaires

Appliqués sur les vêtements, les répulsifs ont une durée d’action plus longue et résistent à plusieurs lavages.

Les moustiquaires sont un excellent moyen de se protéger pendant le sommeil, surtout si elles sont imprégnées d’un insecticide. Leurs mailles doivent être fines, et les moustiquaires doivent être rentrées sous le matelas pour protéger aussi des autres insectes vecteurs ou non de maladies (punaises, scorpions, araignées).

Leur utilisation est hautement recommandée en zones tropicales, notamment pour les femmes enceintes, pour qui la fréquence autorisée des applications de répulsifs ne permet pas forcément de couvrir toute la période nocturne durant laquelle piquent les moustiques anophèles transmettant le paludisme.

Articles recommandés Médecine des voyages

Comment partir bien assuré dans l'un des pays de l'espace économique européen ? Et dans un pays...
Voyager quand on est enceinte est tout à fait possible, pour peu que l’on choisisse sa destination...
Lorsqu’elle est stabilisée, l’insuffisance rénale chronique n’empêche pas de voyager, à condition de...
Lorsque l’on voyage avec un nourrisson, mieux vaut prendre certaines précautions avant et pendant le...