La relaxation peut soulager les douleurs chroniques

Photo femme sur divan et médecin

Dans toutes les cultures, la relaxation a toujours fait partie des techniques de soins, qu’elle soit obtenue par le toucher (massages, manipulations), par la méditation ou par la suggestion (hypnose). Certaines de ces techniques ont été revisitées en Occident au cours du XXe siècle, à la faveur d’un intérêt croissant pour l’étude des relations entre le corps et l’esprit.

Ainsi, diverses techniques de relaxation sont utilisées pour soulager les douleurs chroniques. Mises en place sous la supervision d’un professionnel, certaines peuvent ensuite se pratiquer chez soi.

L’hypnothérapie

Les techniques d’induction hypnotique visent à susciter un état de conscience modifié, plus ou moins profond. Dans cet état, le cerveau manifeste un fonctionnement particulier, différent du sommeil, et caractérisé par des ondes alpha. Il s’agit d’un état naturel que tout un chacun expérimente régulièrement, par exemple lors de l’endormissement. Il s’accompagne d’une détente physique, d’un ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque, et d'une diminution de la tension artérielle.

L’hypnose a été beaucoup étudiée en Occident. Elle ne s’explique pas encore scientifiquement, mais elle a fait les preuves de son utilité dans le traitement de certains troubles psychiques. On lui reconnaît un effet sur les douleurs chroniques et elle peut être utilisée comme technique d’analgésie (petite chirurgie, dentisterie).

De nombreux centres de prise en charge des douleurs chroniques proposent des consultations d’hypnothérapie.

La sophrologie

La sophrologie vise à provoquer un état de détente profonde, associé à un état de conscience modifié. À l’instar de l’hypnothérapie, la pratique de la sophrologie doit être accompagnée par un professionnel lorsque les techniques de suggestion sont utilisées. Elle peut également être pratiquée seul, dans sa dimension de relaxation simple ou après un apprentissage de visualisation. C’est la pratique dite « autonome ».

Le traitement des syndromes douloureux chroniques fait partie des indications courantes de la sophrologie. Les techniques utilisées sont proches de l’hypnothérapie et mettent en jeu des suggestions portant sur des substitutions sensorielles (les visualisations associées au froid, notamment, sont utilisées pour soulager la douleur).

L’anxiété provoquée par la douleur est également réduite par la relaxation assortie de visualisations positives.

La sophrologie est couramment proposée par les centres de prise en charge des douleurs chroniques.

Le training autogène de Schultz

Moins couramment proposé que l’hypnothérapie ou la sophrologie, le training autogène de Schultz est une technique récente qui repose sur un protocole précis de relaxation, fondé sur des affirmations mentales et des sensations physiques. Il est souvent assimilé à une technique d’auto-hypnose.

Il peut également comporter des approches plus spécifiques (à certains organes ou certaines fonctions psychiques), des exercices de méditation et de « neutralisation » (observation de soi-même).

Le training autogène est enseigné dans certaines structures de soins (hôpitaux, centres de rééducation, cures) ou associations (sportives, centres de relaxation).

Ses bénéfices sont liés à la relaxation et à la gestion du stress. Certains de ses bénéfices ont été démontrés dans le cadre des douleurs chroniques ou des migraines.

Articles recommandés Douleur

La « mindfulness » ou MBSR, issue de la médecine chinoise, utilise des techniques de méditation en...
Le médecin de famille, le pharmacien, le psychologue, et aussi les centres spécialisés, sont là pour...
Chez les personnes âgées, la douleur est fréquente et souvent liée à de nombreuses affections...
La douleur est un signe d’alarme qui prévient l’organisme d’une agression ou du mauvais...