Comment limiter les symptômes de la gastroentérite ?

Photo jeune fille ayant mal au ventre dans pharmacie

La gastroentérite se caractérise par une période d’incubation de 12 à 48 heures, puis par une phase aiguë associant une grande variété de symptômes : diarrhées, vomissements, nausées et spasmes abdominaux.

Chez certains sujets, les symptômes se limitent aux vomissements et à la diarrhée, voire à la diarrhée seulement. (Voir article « Comment expliquer la survenue des vomissements ? »)

Pour prévenir la transmission de la gastroentérite, des mesures simples peuvent être prises pendant les périodes épidémiques, par chacun d’entre nous.

1 - En cas d’épidémie, quelles sont les mesures de prévention à mettre en place ?

- L’hygiène des mains

La meilleure méthode pour contrôler la transmission du virus de la gastroentérite est de se laver les mains pendant au moins 30 secondes, plusieurs fois par jour et systématiquement après être allé aux toilettes, avant de toucher les aliments et de passer à table.

- La conservation des aliments

  • Améliorer la conservation des aliments « de la ferme à la fourchette » en nettoyant régulièrement le réfrigérateur et en respectant la chaîne du froid.
  • Chez certains groupes à risque (femmes enceintes, VIH), éviter le lait non pasteurisé et les aliments crus.
  • Pour les voyageurs, se limiter aux aliments cuits, à l’eau dans une bouteille fermée et aux fruits et légumes épluchés.


2 - En cas de gastroentérite avérée, quels gestes adopter ?

- Renforcer les mesures hygiéno-diététiques ci-dessus

- Éviter de contaminer son entourage :

Pour limiter la contamination de l’environnement, l’isolement reste l’une des méthodes les plus efficaces, surtout dans certains cas (garde d’enfants, personne travaillant dans la restauration…).

En général, une personne infectée est surtout contagieuse pendant la phase aiguë de la maladie, soit pendant 24 à 72 heures. Durant cette période, il est préférable d’éviter les contacts inutiles avec d’autres personnes.

- Désinfecter l’environnement :

Les surfaces peuvent être contaminées par les virus responsables de la gastroentérite, c’est pourquoi il convient de désinfecter celles qui sont les plus souvent en contact direct avec les mains (poignées de portes, toilettes, lavabos…) et de changer régulièrement les torchons utilisés pour s’essuyer les mains.

- Éviter la déshydratation en ayant un apport suffisant en liquides et en sels minéraux.

Un bon remède consiste à prendre une boisson sucrée avec des biscuits salés.

- Ménager l’estomac après un vomissement en évitant de manger pendant environ une heure.

- Adapter son alimentation :

  • Dans la phase aiguë, boire beaucoup de boissons sucrées et salées (eau, eau sucrée, sodas, bouillons de légumes).
  • Quand il devient à nouveau possible de manger, privilégier les aliments faciles à digérer comme le riz, les carottes cuites.
  • Eviter les fruits crus, les légumes verts crus, les plats ou boissons glacés.

 

3 - Comment prendre en charge les symptômes et quand consulter ?

Les spasmes à l’origine des douleurs de la gastroentérite peuvent être soulagés par des antispasmodiques.

Des médicaments (type charbon, argiles...) sont couramment utilisés pour leur pouvoir « couvrant » et adsorbant lors de diarrhée.

Pour freiner le transit intestinal, un antidiarrhéique peut vous être prescrit.

Dans certains cas, rééquilibrer la flore bactérienne intestinale est utile, demandez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

L’automédication a ses limites en cas de gastroentérite. Il est préférable de consulter un médecin :

  • Quand le patient est fragile (sujet âgé ou jeune enfant) et risque de se déshydrater, ou face à certains critères de gravité (persistance des symptômes)
  • En cas de perte de poids, maux de tête, vertiges, présence de sang, traitement antibiotique préalable à la survenue de la diarrhée.

 

Dès les premiers signes de déshydratation (soif intense, sensation de langue très sèche), il est impératif de consulter rapidement votre médecin.
 

    • Centers for disease control and prévention. Updated norovirus outbreak management and disease prevention guidelines. Morbidity and mortality weekly report March 4, 2011. Recommendations and reports Vol.60, n°3.
    • Afssaps. Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Diarrhée passagère de l’adulte. Juin 2009.
    • Fhogartaigh C. Nic. Et Edgeworth J.D. Bacterial Gastroenteritis. Medicine 2009;37(11):586-93.
    • Vidal de l’automédication, édition 2004.
    • Delvaux M. Les douleurs abdominales en questions. Rôle physiopathologique de la sensibilité viscérale. Springer-Verlag France 2005.
Un problème avec ce contenu ?

Articles recommandés Digestion

La diarrhée peut avoir de nombreuses causes différentes. Chaque individu a un système digestif qui...
Les vomissements sont un symptôme dont la cause est très variable. Ils peuvent être un symptôme d’...
Pour faciliter la digestion et prévenir la diarrhée, quelques conseils hygiéno-diététiques.
Après 75 ans, les modifications physiologiques contribuent à diminuer l’appétit, en particulier chez...