Brûlures d’estomac, remontées acides : le reflux gastro-œsophagien

Photo mains sur ventre

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) se traduit par des brûlures d’estomac voire des remontées acides ou régurgitations. Lorsqu’elles sont occasionnelles, après un repas copieux par exemple, ces sensations n’ont rien d’alarmant.

Lorsqu’elles se produisent régulièrement après chaque repas ou vous empêchent de dormir, elles justifient une consultation médicale. Dans ce cas pensez à bien préparer votre visite chez le gastro-entérologue grâce à notre fiche.

Quels sont les symptômes ?

Les brûlures d’estomac et les régurgitations se manifestent après un repas, par une douleur dans la région de l’estomac, qui irradie parfois derrière le sternum, voire jusque dans la gorge. Lorsque les sucs gastriques refluent régulièrement dans l’œsophage après un repas, on parle de reflux gastro-œsophagien ou RGO.

Parfois, les douleurs sont plus fortes lorsque l’on se baisse, que l’on se penche en avant, que l’on se couche, ou lors d’un effort physique.

Quelles sont les causes ?

Les causes du reflux gastro-œsophagien ne sont pas toujours identifiées. Il peut notamment s’agir une production excessive de sucs acides de l’estomac, d’habitudes alimentaires inadaptées, de la prise de certains médicaments anti-inflammatoires, de la consommation de tabac, ou encore du stress.

La compression causée par un surpoids ou une grossesse est également un facteur favorisant les régurgitations.

Des mesures simples pour prévenir les reflux acides

  • Éviter les aliments acides et ceux auxquels vous êtes sensible (lire ci-dessous)
  • Manger lentement, en petites quantités, sans trop boire pendant les repas
  • Fractionner ses repas et éviter de trop manger le soir
  • Ne pas s’allonger pendant les deux à trois heures suivant un repas
  • Surélever la tête de votre lit de 10 à 15 cm au moyen de cales placées sous ses pieds, sauf si vous avez des problèmes d’insuffisance veineuse
  • Porter des vêtements larges pour ne pas comprimer le ventre
  • Si vous prenez un médicament anti-inflammatoire, assurez-vous de le prendre au milieu d’un repas
  • Enfin, sachez que le tabac aggrave le RGO. Si vous en souffrez régulièrement, songez à arrêter de fumer

Les aliments qui favorisent le reflux gastro-œsophagien

Certains aliments ont tendance à favoriser les brûlures d’estomac : les agrumes, la choucroute, les tomates, les plats épicés, les aliments conservés dans le vinaigre, le miel et les confitures, le chocolat, le café et les colas, le thé, la bière, les boissons alcoolisées, etc.

Chaque personne est plus ou moins sensible aux différents aliments. Essayez de repérer les aliments qui vous causent des brûlures d’estomac et évitez-les !

Quels sont les traitements des brûlures d’estomac ?

En complément des mesures d’hygiène de vie, votre médecin ou votre pharmacien peut vous conseiller plusieurs types de médicaments, dont un certain nombre, disponibles sans ordonnance, sont destinés à traiter les brûlures d’estomac et les renvois acides :

  • les antiacides d’action locale,qui diminuent l’acidité du suc gastrique déjà sécrété
  • les alginates, formant un gel visqueux qui surnage dans l’estomac
  • les pansements digestifs, qui tapissent l’œsophage d’un film protecteur contre les remontées acides
  • les antihistaminiques de type H2 qui diminuent la sécrétion de suc gastrique et réduisent l’inflammation de l’œsophage
  • les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) qui diminuent la sécrétion acide dans l’estomac et sont conseillés lorsque les symptômes sont fréquents (plus d’une fois par semaine)

Dans tous les cas, il est impératif de prendre conseil auprès d'un professionnel de santé ou de consulter votre médecin traitant.

Articles recommandés Digestion

La diarrhée peut avoir de nombreuses causes différentes. Chaque individu a un système digestif qui...
Les vomissements sont un symptôme dont la cause est très variable. Ils peuvent être un symptôme d’...
Pour faciliter la digestion et prévenir la diarrhée, quelques conseils hygiéno-diététiques.
Après 75 ans, les modifications physiologiques contribuent à diminuer l’appétit, en particulier chez...