Faire du sport lorsqu’on est diabétique

Photo couple seniors faisant du kayak

Associée à un régime alimentaire, l’activité physique a un effet bénéfique sur le diabète car elle contribue à la perte de poids, à la diminution de la masse graisseuse et à une meilleure sensibilité à l’insuline.

Faire du sport lorsqu’on souffre de diabète de type 1

Le diabète de type 1, ou insulinodépendant, est dû à l’incapacité des cellules du pancréas de sécréter suffisamment d’insuline. Il est habituellement diagnostiqué chez des patients jeunes.

Les premières années qui suivent la découverte de sa maladie, un diabétique de type 1 peut pratiquer, sur avis médical, n’importe quel sport et même faire de la compétition de haut niveau.

Les seules contre-indications absolues sont les sports où la perte de connaissance induite par une hypoglycémie serait catastrophique : plongée, escalade, vol libre, etc.

Les précautions à prendre en cas de diabète de type 1

Pour pouvoir pratiquer sans danger, le sportif diabétique de type 1 doit avoir un diabète bien contrôlé par les injections d’insuline et doit bien connaître les réactions de son corps face à l’effort. En effet, pour maintenir un taux de sucre sanguin suffisant, il doit prévoir la dépense énergétique liée à son effort. Il peut ainsi adapter son alimentation et la dose d’insuline à s’injecter.

De plus, pendant le sport, il est généralement recommandé d’'injecter linsuline à distance des muscles qui travaillent pour éviter qu'elle ne soit trop rapidement absorbée. Comme toujours en cas de diabète, et encore plus lors de pratique sportive, il est important de garder sous la main des boissons ou des aliments sucrés. Cela permet de faire face à une éventuelle baisse brutale du taux de sucre dans le sang et d'éviter de perdre connaissance.

Faire du sport lorsqu’on souffre de diabète de type 2

Les personnes atteintes de diabète de type 2 (non insulinodépendant) sécrètent toujours de l’insuline, mais cette hormone agit avec moins d’efficacité sur l’organisme. Cette maladie touche surtout ceux qui souffrent d’obésité et les personnes âgées.

Le sport est tout à fait possible pour les personnes diabétiques de type 2. On propose généralement à ces personnes une activité physique d'intensité moyenne (20 à 30 minutes, au moins trois à cinq fois par semaine). Toutes les activités physiques et sportives d'intensité moyenne et de longue durée (marche, cyclisme, ski de fond, randonnée, etc.) sont particulièrement indiquées.

Sport et diabète : attention aux complications

Si les personnes diabétiques peuvent faire du sport, elles doivent toutefois le faire sous stricte surveillance médicale et après avoir effectué un bilan cardiovasculaire. En effet, chez les personnes souffrant de maladies du cœur et des vaisseaux, le sport pourrait provoquer des crises d’angine de poitrine ou un infarctus.

Certaines des complications liées au diabète (hypertension artérielle, hémorragie de la rétine, présence de protéines dans les urines, insensibilité des pieds et des mains, etc.) doivent également être dépistées avant de se lancer, sous peine d’être aggravées par la pratique sportive. Des mesures de précaution s'imposent.

Consultez votre médecin avant de vous lancer dans une activité sportive.

Articles recommandés Diabète de type 2

Les problèmes dentaires, principalement les maladies parodontales, font partie des complications...
Les troubles articulaires de la main font partie des complications possibles du diabète. Notre fiche...
L’activité physique participe à la prise en charge non médicamenteuse des patients atteints de...
Entretien avec le Pr Pierre-Yves Benhamou, diabétologue au CHU de Grenoble, sur les réflexes à...