Diabète et troubles de la sexualité

Photo couple discutant au lit

Vous venez de consulter votre médecin dans le cadre de la prise en charge de votre diabète. Les troubles de la sexualité font partie des complications possibles de cette maladie. Ils peuvent contribuer à l’altération de votre qualité de vie.
N’hésitez pas à aborder le problème avec votre médecin.

Oser en parler

Quand ?
• Vous venez de traverser une période de déséquilibre de votre diabète ?
• Vous avez constaté récemment une baisse de votre activité sexuelle.
Pour vous monsieur, une disparition des érections nocturnes spontanées.
Pour vous madame, vos rapports sont difficiles et douloureux.

medecin_texte.jpg
Pourquoi ?
• Pour vous rassurer et vous informer.
• Pour répondre à vos questions, soulager votre anxiété et éviter de vous enfermer dans le cercle vicieux de l’échec.
• Pour trouver ensemble des solutions : il existe actuellement des traitements potentiellement efficaces pour soulager vos troubles sexuels.
• Pour vous orienter éventuellement vers un spécialiste (gynécologue, andrologue, sexologue…).
Parlez-en le plus tôt possible à votre médecin.

Savoir réagir : Contrôlez votre diabète
• N’oubliez pas votre traitement antidiabétique.
• Veillez à consulter régulièrement votre médecin avec un dosage d’hémoglobine glyquée, témoin de l’équilibre de votre diabète au cours des 3 ou 4 derniers mois.
• Optez pour une bonne hygiène de vie :
- adoptez une alimentation équilibrée ;
- ne sautez pas de repas ;
- étalez bien vos apports en glucides sur l’ensemble de la journée (3 à 5 prises) ;
- consommez des fibres alimentaires (légumineuses, fruits, légumes) ;
- évitez le grignotage ;
- ne consommez pas d’alcool en quantité excessive ;
- pratiquez une activité physique régulière : 30 min de marche par jour au minimum mais aussi vélo, natation… Demandez l’avis de votre médecin.
- envisagez au besoin une perte de poids.

Savoir réagir : Arrêtez de fumer
Le tabac augmente chez les hommes les risques de troubles de l’érection, et chez la femme, ralentit l’excitation, favorise les infections vaginales et peut entraîner une ménopause précoce.


Savoir réagir : Conservez une activité sexuelle régulière et satisfaisante

Ce qui est un bon moyen d’éviter la survenue ou l’aggravation de troubles sexuels.
Utilisez éventuellement un traitement facilitateur de l’érection (demandez l'avis de votre médecin).


Savoir réagir : Évitez les infections vaginales récidivantes
• Proscrivez les toilettes internes (irrigations vaginales).
• N’utilisez pas régulièrement les antiseptiques locaux pour votre toilette intime.
• Privilégiez des produits d’hygiène spécifiques.
• Limitez le port régulier de protège-slips et les sous-vêtements synthétiques ou trop moulants.

Articles recommandés Diabète de type 2

Les problèmes dentaires, principalement les maladies parodontales, font partie des complications...
Les troubles articulaires de la main font partie des complications possibles du diabète. Notre fiche...
L’activité physique participe à la prise en charge non médicamenteuse des patients atteints de...
Entretien avec le Pr Pierre-Yves Benhamou, diabétologue au CHU de Grenoble, sur les réflexes à...