Que faire en cas de coup de soleil

Photo femme sur la plage

L’abus de soleil accélère le vieillissement cutané et augmente le risque de cancer de la peau, notamment les coups de soleil répétés au cours de l’enfance. Les sujets à peau très claire (phototype 1 ) et notamment les roux sont les plus sensibles.

Les coups de soleil légers sont des brûlures du 1er degré : la peau est rouge, chaude et douloureuse. Après une douche fraîche, appliquer une crème hydratante et renouveler les applications pendant quelques jours. Un antalgique peut être nécessaire si les douleurs sont importantes. Si le coup de soleil est étendu ou concerne un enfant, il peut provoquer de la fièvre et des nausées (insolation).

Une atteinte plus profonde est possible, réalisant une brûlure de 2e degré avec phlyctènes (ampoules) et œdème de la peau. Une crème cicatrisante est indiquée, ainsi qu’un antalgique si les douleurs sont importantes.

Le coup de soleil peut s’accompagner d’un coup de chaleur, notamment en cas d’activité physique prolongée en plein air : fatigue et soif importantes, possibilité de troubles du comportement (hébétude, agressivité), de démarche titubante, de crampes. Il faut sans attendre faire boire la personne et l’installer dans un endroit ombragé et bien ventilé, sans hésiter à consulter si son état ne s’améliore pas rapidement.

Attention, certains médicaments ou produits cosmétiques peuvent rendre la peau plus sensible aux rayons ultraviolets et provoquer des coups de soleil sans exposition très prolongée (photosensibilisation).
 

La protection contre les ultra-violets : les règles à respecter

La prévention des coups de soleil repose sur la protection de la peau par un vêtement, un chapeau et l’utilisation de crèmes solaires protectrices. Sans oublier qu’un coup de soleil peut survenir sous un ciel nuageux ou sans exposition directe : l’eau, la neige et le sable réfléchissent les rayons solaires.

Pour les zones non vêtues, un écran solaire est efficace, en respectant certaines règles :

  • il doit protéger contre les rayons ultraviolets A et B
  • l’indice de protection doit être choisi en fonction du phototype
  • les filtres minéraux doivent être préférés chez l’enfant
  • il faut renouveler les applications régulièrement, surtout en cas de baignade ou de sudation

Évitez le soleil en milieu de journée où les rayons du soleil sont les plus nocifs.

En savoir plus

Qu’est ce qu’un phototype ? Variant de 1 (peau très claire) à 6 (peau noire), il témoigne de l’aptitude à tolérer l’exposition solaire.

Articles recommandés Dermatologie

La peau est un organe vital qui nous protège des agressions extérieures et des variations de...
De l’irritation du rasoir à la blessure du bricoleur, de la sécheresse cutanée du nourrisson à la...
Les brûlures peuvent laisser des cicatrices indélébiles, surtout si elles sont mal soignées, et même...
Chez soi ou en vacances, il est utile d’avoir une trousse de soins d’urgence pour faire face aux...