L’enfant atopique en 10 questions

Photo bébé se tenant le pied
1 - L'allergie de l'enfant peut-elle provenir de quelqu'un de la famille ?
Il est très fréquent, lorsqu'un des deux parents est allergique, qu'il y ait au moins un des enfants qui le soit aussi. Lorsque les deux parents sont allergiques, le  risque  est encore plus important.
La notion d'hérédité est prépondérante dans l'allergie. Lorsque l'on découvre qu'un de ses enfants est allergique, il faut penser que son frère ou sa sœur l'est peut-être aussi s'il présente des problèmes ORL chroniques (toux, maux de gorge, rhume répétés, des épisodes respiratoires récidivants ou de l'eczéma.
2 - Est-ce que l'eczéma atopique est présent dès la naissance ?
A la naissance, la peau du nouveau-né, bien que fragile et facilement irritable, est indemne. C'est généralement après deux ou trois mois de vie que les premières « plaques » vont apparaître, le plus souvent au niveau du visage et des mains, puis sur les coudes et les genoux.
3 - Y a t'il obligatoirement des démangeaisons dans l'eczéma ?
Oui, les démangeaisons, appelées « prurit » sont systématiques dans la dermatite atopique. Il existe d'autres maladies cutanées qui peuvent ressembler à de l'eczéma, mais qui ne grattent pas. L'enfant se gratte fortement et fréquemment la peau et ceci aggrave l'eczéma, entraînant des démangeaisons encore plus importantes, des troubles du sommeil, et parfois même une infection.
4 - Quelles sont les zones du corps où il y a des démangeaisons ?
Les parties qui grattent sont un peu diffuses : les endroits où se situent les plaques d'eczéma, bien sûr, mais aussi toutes les zones alentour, d'autant plus que la peau de l'enfant qui souffre de dermatite atopique est très sèche. Chez l'enfant de moins de deux ans, il faut protéger le visage, les mains, en particulier le pouce qu'il suce si c'est le cas, et les membres. Plus grand, on pourra constater que l'eczéma se trouve plutôt au niveau des plis des coudes et des creux derrière les genoux, du visage et là aussi, des mains.
5 - Est-ce que l'eczéma peut être une cause de mauvais sommeil ?
En effet, les démangeaisons non seulement peuvent empêcher l'enfant de s'endormir, mais peuvent aussi le réveiller de nombreuses fois dans la nuit. Il s'ensuit forcément une fatigue et une irritabilité dans la journée. Il est donc important de signaler l'importance de ce symptôme à son médecin afin qu'il soit pris en compte. En soignant les démangeaisons, dans un premier temps, on améliore le sommeil. Avec le traitement spécifique de l'eczéma et l'amélioration de la peau, les démangeaisons disparaissent progressivement.
6 - Est-ce que la peau est toujours sèche dans l'eczéma?
La peau sèche, appelée médicalement « xérose cutanée » est une constante de la dermatite atopique. Prévenir l'apparition des lésions d'eczéma, c'est commencer par hydrater correctement la peau, au quotidien. Restaurer une peau la plus normale possible permettra aussi de diminuer la pénétration cutanée des allergènes, qui est en partie à l'origine de l'apparition de l'allergie.
7 - Y a t'il un régime à suivre ?
Aucun régime n'est à mettre en place, surtout sans avis médical. Il n'y a que dans le cas d'allergies alimentaires avérées que cela pourra être indiqué, selon des modalités qui seront précisées par le médecin allergologue . On peut parfois lire dans la presse grand public, ou entendre de la part de personnes de l'entourage persuadées d'être bien informées, que de ne plus donner de lait de vache va améliorer l'eczéma de l'enfant. Cette attitude, décidée de façon arbitraire, en dehors de tout conseil spécialisé, peut être très préjudiciable à l'enfant, sur le plan de l'équilibre alimentaire, sur le plan psychologique et sur le plan social ou scolaire 
8 - Après une amélioration, l'eczéma est-il susceptible de revenir ?
La dermatite atopique évolue par poussées successives, entrecoupées d'amélioration. La durée des poussées comme la durée des périodes d'amélioration dépend de nombreux facteurs. Lors des poussées, on peut observer une extension des zones atteintes, une aggravation des plaques d'eczéma préexistantes, avec un épaississement et un suintement : un liquide jaunâtre apparaît à certains endroits. Les démangeaisons s'intensifient aussi. Il existe un risque important de surinfection dans cette situation. Il faut consulter un médecin dans les plus brefs délais.
9 - Peut-on arrêter les crèmes quand ça va mieux ?
Il est très important de poursuivre en permanence l'hydratation quotidienne, ou mieux, biquotidienne de la peau dans son ensemble, même dans les périodes où la peau semble guérie. Par ailleurs, il est primordial de bien suivre l'ordonnance du médecin concernant le traitement local par crèmes, généralement à base de « corticoïdes » ; en particulier, il est fondamental de ne pas interrompre leur application lors des phases de diminution de fréquence d'application de cette crème, tel que cela a été prescrit. Si ceci n'est pas respecté, le risque est de voir apparaître un « effet rebond » avec une réapparition de l'eczéma, qui s'était amélioré sous traitement.
10 - Quel est le rythme des applications de crème ?
S'agissant de la crème hydratante, un minimum d'une application quotidienne sur toute la surface de la peau doit être réalisée, en insistant sur les zones les plus fréquemment atteintes. Dans certaines circonstances, comme un eczéma à tendance sévère, un climat froid et sec, cette application doit impérativement être biquotidienne, dans l'idéal matin et soir. Il ne faut pas hésiter à en mettre suffisamment jusqu'à ce que l'on constate que la peau ne peut  plus en absorber.
Concernant les crèmes prescrites par le médecin, pour traiter l'eczéma, c'est à dire les crèmes corticoïdes, une application quotidienne suffit généralement, sauf  indication contraire du prescripteur.

Articles recommandés Dermatite atopique

« Quand Léo était tout bébé, toute la famille a mieux dormi grâce au traitement de sa dermatite...
La dermatite atopique, ou eczéma atopique, débute souvent chez le nourrisson, à partir de l’âge de 2...
Les symptômes de l’eczéma atopique ou dermatique atopique sont des plaques ainsi qu’une peau sèche...
Il s’agit de manifestations inflammatoires cutanées récidivantes et prurigineuses associées à un...