Les symptômes de la dermatite atopique

Photo femme se grattant le bras

Les symptômes de l’eczéma atopique ou dermatique atopique sont des plaques ainsi qu’une peau sèche et des démangeaisons.

L’intensité des symptômes est très variable d’un individu à l’autre et varie en fonction de l’âge du patient et du moment de l’examen (poussée ou accalmie).

L’eczéma atopique débute le plus souvent au cours des trois premiers mois de la vie. Des plaques rouges apparaissent tout d’abord, pour se couvrir de petites vésicules, suintantes, puis croûteuses.

Une prise en charge rapide de la maladie permettra d’éviter les complications.

Les localisations des plaques

  • Avant 1 an, l’eczéma atopique  touche les zones rebondies (joues, front).
  • Après 1 an, il se localise souvent dans les creux (cou, coudes, derrière les genoux, sous les bras).
  • Chez l’adulte, si la dermatite persiste, le visage, le cou et les mains sont les plus atteints.

L’eczéma atopique évolue en alternant poussées et rémissions (accalmies). A chaque fois que la rougeur apparaît, il s'agit d'une poussée. L'inflammation apparaît toujours dans le même sens : érythème, vésicules, suintement, croûtes (éventuellement œdème), cicatrisation, puis xérose (peau sèche). C'est la période où l'enfant se gratte le plus ; c'est aussi le moment où il peut y avoir le plus de retentissements sur le sommeil de l’enfant (et des parents).

La prise en charge des symptômes

La poussée d’eczéma nécessite une prise en charge rapide. N'hésitez pas à consulter votre médecin qui saura quoi vous prescrire afin de calmer l'inflammation.

Un  traitement bien suivi dès le départ permettra au patient de percevoir très rapidement une amélioration des symptômes avec des conséquences bénéfiques sur sa qualité de vie.

Pendant la période de rémission (d’accalmie), la sécheresse cutanée (xérose) est quasi constante et souvent associée à des démangeaisons (« la peau sèche gratte »). L’application d’émollients est indispensable pour reconstruire la peau et diminuer la sécheresse.

Une évolution le plus souvent favorable

Les poussées deviennent de moins en moins intenses et fréquentes (surtout si la prise en charge est adéquate).

L’eczéma s’améliore souvent après 5- 6 ans. Parfois l’eczéma atopique peut avoir une recrudescence à l’adolescence, à l’occasion de conflits psychoaffectifs ou de stress. A l’âge adulte, la peau sera normale ou sèche, bien que souvent plus sensible aux allergènes. Les poussées seront encore possibles, en période de stress.

Articles recommandés Dermatite atopique

« Quand Léo était tout bébé, toute la famille a mieux dormi grâce au traitement de sa dermatite...
La dermatite atopique, ou eczéma atopique, débute souvent chez le nourrisson, à partir de l’âge de 2...
Il s’agit de manifestations inflammatoires cutanées récidivantes et prurigineuses associées à un...