Comment préserver son Capital Gencive ?

Photo jeune fille qui montre ses dents

Les gencives constituent une cible particulière pour un certain nombre d’affections, dont certaines peuvent laisser des traces irréversibles…

Apprenez à les reconnaître et à les prévenir, pour préserver votre Capital Gencive !

Qu’est-ce que le « Capital Gencive » ?

Le Capital Gencive correspond au capital (ou potentiel) de bonne santé des gencives dont chaque personne dispose. Maximal dans les premières années de la vie, il peut être, au mieux, préservé, mais ne peut pas être « amélioré » ou restauré, et tout trouble sérieux risque de l’affaiblir définitivement.

Ainsi, certaines pathologies parodontales, comme la gingivite, sont réversibles et, bien soignées, elles n’entament pas ce capital santé.

D’autres pathologies en revanche, comme la parodontite, entament le Capital Gencive, ce qui signifie que si elles ne sont pas traitées à temps, les dommages peuvent être irréversibles, et la gencive ne jamais retrouver son état de santé antérieur.

Il faut donc se préoccuper de son Capital Gencive dès les premiers signes d’atteinte, pour ne pas l’entamer définitivement.

La gingivite, une pathologie fréquente et évolutive

La gingivite, une inflammation de la gencive causée par les bactéries de la plaque dentaire, peut apparaître dès l’enfance ; sa fréquence et sa sévérité augmentent avec l’âge. Elle est retrouvée chez 80% des adultes.

La gingivite, qui se manifeste souvent par l’apparition de saignements lors du brossage dentaire, se caractérise par une coloration rouge foncé de la gencive, qui apparaît lisse et gonflée ; peut s’ensuivre, éventuellement, la survenue de douleurs.

Toute gingivite doit être traitée rapidement, voire anticipée (voir notre fiche pratique « En attendant ma prochaine visite chez le dentiste : reconnaître et prendre soin d’une gingivite »).

Des facteurs de risques variés

Les facteurs de risque les plus fréquents sont liés à l’hygiène bucco-dentaire : la présence de bactéries pathogènes et de tartre, dépôt résultant de la calcification de la plaque dentaire, notamment liée à un brossage insuffisant ou inadapté, favorise l’apparition de gingivites.

Il en est de même pour d’autres éléments de l’hygiène de vie, comme le tabac (qui est non seulement nocif pour les gencives, mais de plus masque les signes de la gingivite), la consommation de drogues et le stress.

Une mauvaise hygiène alimentaire peut également être à l’origine d’une gingivite.

En outre, certaines situations sont particulièrement propices au développement de gingivites : c’est le cas de la grossesse, pendant laquelle les hormones jouent un rôle dans l’apparition d’une forme de gingivite dite « gravidique », spécifiquement liée à la grossesse (lire notre article « Je suis enceinte : quels risques pour mes dents ? »).

 

En cas d’apparition de rougeur, inflammation ou douleur gingivale, n’attendez pas : demandez conseil à votre pharmacien.

Si les symptômes persistent ou s’aggravent, consultez votre chirurgien-dentiste.

Articles recommandés Dentaire

Le tabac et la mauvaise hygiène bucco-dentaire sont les causes principales des parodontites, qui...
Il est important de savoir prévenir et soulages les blessures liées aux prothèses dentaires.
Les problèmes dentaires, principalement les maladies parodontales, font partie des complications...
Le port d’appareil orthodontique est de plus en plus fréquent, y compris, phénomène relativement...