Caries : hérédité et importance de l’hygiène

Photo grande fille chez dentiste

La carie, pathologie dentaire fréquente pouvant avoir des répercussions lourdes, peut atteindre tous les individus, quel que soit leur âge ou leur sexe. Pourtant, les facteurs qui la favorisent sont multiples et, parfois, méconnus.

La carie dentaire

La carie dentaire, classée troisième fléau mondial par l'OMS, est une maladie encore largement répandue en Europe.

Au stade précoce, la carie ne touche que l’émail : elle est invisible, sauf pour le dentiste.

Puis la lésion s'étend jusqu'à la dentine. La carie devient plus profonde, visible et parfois douloureuse : il faut alors consulter immédiatement un chirurgien-dentiste.

Au stade où l’émail est complètement détruit, la cavité qui se forme dans la dentine est irréversible et nécessite des soins de restauration.

Sans traitement, les complications peuvent devenir très douloureuses et aboutir à la perte de la dent, avec des conséquences fonctionnelles, nutritionnelles et esthétiques.

En cas de forte aggravation, l’infection peut également gagner l’os de la mâchoire, engendrer une inflammation des tissus sous-cutanés, et s’étendre à toute la région du sinus maxillaire.

C’est pourquoi il est primordial de traiter rapidement une carie, dès sa détection.

La première molaire, particulièrement à risque

La première molaire permanente (appelée « dent de 6 ans »), dont l’éruption passe souvent inaperçue et lémail est encore immature, est la dent qui concentre le plus de caries. Or, son rôle est pivot pour la mise en place des autres dents permanentes, et s’il faut l’extraire précocement à cause d’une carie, l’enfant risque d’avoir besoin par la suite de soins d’orthodontie.

De même, une carie sur une dent de lait aura un impact sur les dents futures : c’est pourquoi il est très important d’agir pour la prévenir chez les tout-petits.

Qu’est-ce qui peut influencer la survenue d’une carie ?

  • Les habitudes d’hygiène de vie : qualité de l’hygiène bucco-dentaire, habitudes alimentaires (fréquence de consommation de sucres fermentescibles, grignotage entre les repas).
  • Le niveau de recours à la prévention et aux soins précoces par le dentiste.
  • L’hérédité : elle conditionne la résistance de l’émail, la qualité et la quantité de la salive et les caractéristiques de la plaque (épaisseur, composition)
  • L’environnement et la place dans la société : un stress social (ex : chômage) peut constituer un risque de déséquilibre prolongé des défenses immunitaires, et se traduire par une modification de la composition de la salive et un déséquilibre de la flore bactérienne de la plaque dentaire.
  • Certains médicaments à l’origine d’une diminution de la sécrétion salivaire.
  • Certaines professions, comme les artisans de la boulangerie-pâtisserie, du fait d’une exposition plus importante aux sucres et aux poussières de sucres.

Dès les premiers doutes (douleur, coloration), consultez votre dentiste sans tarder !

Fait partie du dossier ...

Articles recommandés Dentaire

Le tabac et la mauvaise hygiène bucco-dentaire sont les causes principales des parodontites, qui...
Les gencives constituent une cible particulière pour un certain nombre d’affections, dont certaines...
Il est important de savoir prévenir et soulages les blessures liées aux prothèses dentaires.
Les problèmes dentaires, principalement les maladies parodontales, font partie des complications...