La pilule en 6 questions

Photo plaquettes de pilules
1. Pourquoi la fréquence des IVG ne baisse-t-elle pas en France depuis 30 ans ?
La France est dans une situation paradoxale. La contraception y est très largement diffusée… et pourtant : une grossesse sur 3 n’est pas désirée. En cause, des idées fausses sur la contraception qui persistent avec des lacunes concernant le cycle féminin et l’utilisation des méthodes contraceptives.
La pilule est le contraceptif oral le plus utilisé, efficace à 99 % si elle est bien utilisée au quotidien (absence d’oubli). Il est donc important pour toutes les femmes qui souhaitent une contraception régulière et efficace d’être mieux informées et d’échanger régulièrement avec un professionnel de santé (médecin, gynécologue, pharmacien…).
Plusieurs objectifs dans cette démarche pour ne plus subir une prescription mal comprise :
  • Mieux connaître son « corps de femme et le fonctionnement de son cycle hormonal »
  • Avoir des informations sur la sexualité
  • Et enfin choisir une contraception en phase avec sa « vraie vie », en prenant en compte son âge et de son mode de vie.
Source : Favoriser le dialogue sur la contraception. Dossier de presse 2008. INPES.
2. Comment trouver la bonne pilule ?
Il n’existe pas de bonnes et de mauvaises pilules.
La prescription se base sur le projet de contraception de la patiente, ses antécédents et ses facteurs de risque associés, en particulier le tabac.
Chaque pilule présente un « dosage » qui lui est propre. Certaines femmes trouvent tout de suite la pilule qui leur convient, tandis que d’autres seront contraintes d’en changer plusieurs fois avant de trouver celle qu’elles tolèrent le mieux. Par exemple, vous devez signaler à votre médecin si vous avez des douleurs dans les seins, des saignements, de l’acné…
Lorsqu’on a trouvé une pilule bien tolérée au quotidien et que la prise est sans oubli, la contraception est efficace et peut être maintenue plusieurs années sous surveillance médicale régulière.
3. Peut-on prendre la pilule sans risque après 40 ans?
La pilule est un médicament. Sa prescription s’accompagne donc d’une surveillance médicale régulière… quel que soit l’âge de la femme sous contraceptif. Une femme non fumeuse en bonne santé avec une pression artérielle et un bilan biologique normaux peut poursuivre une contraception orale par pilule après 40 ans.
A contrario, si une femme fumeuse de plus de 35 ans suit une contraception hormonale, l’arrêt du tabac est fortement conseillé. En effet, le risque cardiovasculaire majoré par la cigarette est important.
Enfin, concernant le risque de cancer du sein, les dernières données ne remettent pas en cause l’utilisation des contraceptifs oraux au long cours.
4. Certaines pilules progestatives ou œstroprogestatives amélioreraient la peau et l’acné : est-ce vrai ?
L’acné est en partie sous influence hormonale. De fait les glandes sébacées qui produisent le sébum ont une sensibilité excessive aux hormones. Voilà pourquoi l’acné signe souvent l’adolescence, période hormonale.
Certaines pilules contenant un progestatif particulier ont une action bénéfique sur l’acné.
5. J’ai l’impression que je suis enceinte. Quand doit-on se poser la question ?
2 scenarios sont possibles :
  • Vous avez eu des rapports sexuels sans contraception (pilule/préservatif) ou sans contraception efficace (oubli de pilule et/ou préservatif s’est rompu). Vous n’avez pas pris de contraception d’urgence et vous avez un retard de règles.
  • Vous avez une contraception qui modifie vos règles.
Si vous avez un doute, vous pouvez prendre conseil auprès de votre pharmacien. Il existe des tests de grossesse fiables et accessibles.
Votre médecin peut également vous prescrire une prise de sang qui permettra de savoir si vous êtes enceinte.
6. Quand et pourquoi associer pilule et préservatif ?
La pilule est un moyen de contraception pleinement efficace si elle est prise rigoureusement, mais elle ne protège pas des infections sexuellement transmissibles (IST).
Quand une nouvelle relation démarre ou dans le cas de relations sexuelles avec des partenaires multiples, il est essentiel d’avoir le réflexe d’associer un préservatif à sa pilule.

Fait partie du dossier ...

Articles recommandés Contraception

L’accès à la contraception est un droit pour tous, même si vous avez moins de 18 ans. Rappelons qu’...
Notre Carnet Santé Pratique a été rédigé par des gynécologues pour vous aider à mieux comprendre...
Pilule, implant, stérilet, anneau, patch… Les méthodes contraceptives sont variées et évolutives.
La jeune maman qui n’allaite pas peut être de nouveau enceinte dans les 4 semaines qui suivent l’...