Ma première pilule

Photo jeune fille et plaquette de pilules

L’accès à la contraception est un droit pour tous, même si vous avez moins de 18 ans. Rappelons qu’il est possible d'être enceinte dès le premier rapport sexuel non protégé.

Avec la loi de juillet 2001, un médecin peut vous recevoir dans son cabinet en toute confidentialité et vous prescrire une contraception orale (« la pilule ») sans autorisation parentale.

Quand et pourquoi consulter ? Les premières consultations sont importantes pour s’informer, poser les questions essentielles relatives au bon usage de la pilule.

Retrouvez dans cet article les réponses aux questions que vous vous posez sur votre première pilule… pour démarrer une contraception bien gérée et assumée, qui sera d’autant plus efficace.

Ma pilule et moi

Stop aux idées reçues

– La pilule fait grossir : non, une pilule bien équilibrée et adaptée à votre morphologie ne doit pas vous faire prendre de poids. Si vous avez tendance à prendre des kilos facilement, veillez à garder une alimentation équilibrée lors des premières plaquettes.

– Il faut régulièrement arrêter sa pilule : non, arrêter régulièrement sa pilule pour voir si « tout fonctionne bien » n’est pas justifié médicalement. La pilule ne rend pas stérile, son action permet un arrêt réversible de l’ovulation. Vous pourrez envisager une grossesse dès l’arrêt de la pilule… même si vous l’avez prise pendant des années.

En pratique, comment je fais ?

Le premier comprimé de votre première plaquette est à prendre le premier jour des règles. Vous continuerez en prenant les pilules suivantes chaque jour sans oubli et à la même heure. Dans ce cas, l’efficacité est assurée dès la prise du 1er comprimé.

Mais vous pouvez également commencer votre plaquette à un autre moment de votre cycle. Dans ce cas, vous devrez vous protéger avec un préservatif pendant les 7 premiers jours de la plaquette.

Si votre plaquette comprend 28 comprimés, vous la prendrez en continu. Si votre plaquette contient 21 comprimés, vous vous arrêterez une semaine entre chaque plaquette et vous règles apparaîtront. Votre pilule restera efficace pendant la semaine d’arrêt.

Visuel Moublipa

Vous êtes tête en l’air ? Vous n’avez pas encore le réflexe « pilule » ? Notez sur votre agenda ou dans votre smartphone le premier jour de prise de votre pilule, la semaine d’arrêt (vos règles) et le jour de reprise programmé.

Par exemple : je commence ma pilule un mardi (premier jour des règles),
je vais finir ma pilule un lundi et je recommence une nouvelle plaquette un mardi.

 

Ma première consultation

Même si vous êtes mineure, vous pouvez consulter seule et en toute confidentialité votre médecin traitant, un gynécologue ou un centre de planification familiale.
L’objectif de ce premier contact ? Échanger librement sur vos interrogations et vos doutes. C’est essentiel pour apprendre à bien gérer votre contraception au quotidien, gage d’une bonne efficacité.

Que va-t-il se passer ?

•    Si les pilules aujourd’hui disponibles sur le marché présentent une bonne tolérance, elles n’en restent pas moins des médicaments… avec des contre-indications. Une surveillance médicale est indispensable ! C’est pourquoi lors de cette première consultation, le médecin vous posera des questions sur votre santé et sur vos antécédents familiaux. Éventuellement, il vous proposera un examen sanguin… mais qui pourra être programmé ultérieurement.
•    En absence de symptômes qui le justifient, l’examen gynécologique n’est pas nécessaire lors de la première consultation.
•    L’association tabac + pilule peut être dangereuse pour votre cœur. Si vous êtes fumeuse, vous n’aurez que des bénéfices à arrêter le plus tôt possible. Choisissez un moment où vous sentez prête et n’hésitez pas à en parler lors d’une prochaine consultation « gynéco ».

 

Ce que je ressens…

Un contraceptif entraîne des modifications du climat hormonal. Il est important de faire la part entre les troubles passagers qui s’atténuent avec le temps et les signes de mauvaise tolérance.

« J’ai des saignements (« spotting ») entre les règles »

Ce sont des signes assez fréquents avec les pilules faiblement dosées pendant les premières plaquettes. Si ces pertes de sang persistent, votre médecin pourra éventuellement vous proposer une autre pilule davantage dosée. En tout état de cause, il faut signaler ces saignements à votre médecin.

« J’ai les jambes lourdes »

Les sensations de jambes lourdes sont possibles si vous avez des prédispositions (vous-même ou dans votre famille). Veillez à limiter les stations debout prolongées.

« Je ressens une tension dans les seins »

Les sensations de seins lourds ou douloureux sont fréquents au début de la prise d’une pilule. Si les symptômes persistent, votre médecin pourra vous proposer une pilule hormonale différemment dosée.

Fait partie du dossier ...

Articles recommandés Contraception

Notre Carnet Santé Pratique a été rédigé par des gynécologues pour vous aider à mieux comprendre...
Pilule, implant, stérilet, anneau, patch… Les méthodes contraceptives sont variées et évolutives.
La jeune maman qui n’allaite pas peut être de nouveau enceinte dans les 4 semaines qui suivent l’...
Vous êtes enceinte et avez rendez-vous avec votre gynécologue. Retrouvez les questions essentielles...