La pilule, qu’est-ce que c’est, comment choisir

Photo plaquettes de différentes sortes de pilule

Créée en 1960, autorisée en France en 1967 par la loi Neuwirth, la pilule est le moyen contraceptif le plus utilisé aujourd’hui. Il n’en reste pas moins des interrogations sur son fonctionnement, ses contre-indications, sa prescription, son remboursement…

Panorama des points essentiels à connaître pour bien vivre avec sa pilule au quotidien.
 

La pilule, choix n°1 des Françaises

La « pilule » est un contraceptif hormonal qui se prend par voie orale chaque jour. Elle bloque l’ovulation et reproduit artificiellement un cycle de 28 jours. Les ovaires se trouvent alors mis au repos de manière provisoire. C’est la régularité de la prise qui assure son efficacité contraceptive.

Mais halte aux idées reçues ! La prise de la pilule ne rend pas stérile.  Son action est réversible quelle que soit sa durée d’utilisation. En cas d’arrêt (ou d’oubli), l’ovulation redémarre et une grossesse est alors possible.

Il n’y a pas une mais des pilules contraceptives, qui ont chacune des particularités et un climat hormonal qui leur est propre.

Il existe aujourd’hui une vingtaine de compositions différentes proposant des équilibres hormonaux différents. Elles peuvent se regrouper en 2 grands types de pilules contraceptives :

  • les pilules combinées dites « oestroprogestatives » qui contiennent comme leur nom l’indique deux hormones : un oestrogène et un progestatif. Différents dosages et différentes molécules peuvent être utilisées, influant sur le climat hormonal de chaque pilule.
  • Les pilules progestatives qui ne contiennent qu’une seule hormone, un progestatif.

De nombreux avantages

En utilisation rigoureuse (c’est-à-dire sans oublis, ni erreur de prise), l’efficacité de la pilule est pleinement garantie.

En plus de son action contraceptive, elle présente d’autres bénéfices comme un « confort menstruel » appréciable, avec des règles régulières, moins douloureuses et plus courtes.

Une surveillance médicale à ne pas négliger

Votre médecin sera attentif tout au long de votre suivi au risque cardio-vasculaire associé à ce mode de contraception (risque de thrombose veineuse comme une phlébite ou plus rarement risque coronarien et accident vasculaire cérébral).

S’il est très faible et plutôt présent la première année de prise, il existe avec toutes les pilules combinées et peut devenir potentiellement dangereux chez les femmes présentant d’autres facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires comme :

  • Un diabète
  • Une hyperlipidémie
  • Une hypertension
  • Le tabagisme

Les risques s'accroissent avec l’âge.

En pratique ?

  • La première pilule sera prise le premier jour des règles, ce qui correspond au premier jour du cycle
  • Lorsque tout va bien, planifier une consultation tous les 6 mois ou au moins chaque année pour faire le point sur le bon usage de votre pilule et sur sa tolérance.
  • Si vous êtes fumeuse, n’hésitez pas à aborder avec votre médecin la question du sevrage tabagique en particulier après 35 ans, âge à partir duquel le tabac est reconnu comme risque cardio-vasculaire. Les pilules œstro-progestatives sont contre-indiquées. Vous pouvez utiliser une pilule progestative ou tout autre moyen de contraception.

 

> Pour préparer votre consultation, lire notre article Bien préparer sa visite de contraception.

> Pour ne pas oublier votre pilule, utilisez notre nouveau service gratuit Moublipa.

Fait partie du dossier ...

    • INPES. Contraception : que savent les français. Dossier de presse. Juin 2007.
    • Alain Tamborini. 800 questions au gynécologue Ed. Marabout 2009.
    • ANAES-AFSSAPS-INPES. Service des recommandations professionnelles de l’ANAES. Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Déc. 2004.
    • INPES. Brochure grand public « Choisir sa contraception : la meilleure contraception est celle que l’on choisit ».
Un problème avec ce contenu ?

Articles recommandés Contraception

L’accès à la contraception est un droit pour tous, même si vous avez moins de 18 ans. Rappelons qu’...
Notre Carnet Santé Pratique a été rédigé par des gynécologues pour vous aider à mieux comprendre...
Pilule, implant, stérilet, anneau, patch… Les méthodes contraceptives sont variées et évolutives.
La jeune maman qui n’allaite pas peut être de nouveau enceinte dans les 4 semaines qui suivent l’...