Les différents types de chute de cheveux

Photo femme choquée qui regarde sa brosse à cheveux

L’alopécie est le nom savant de la chute de cheveux. Elle peut être aiguë ou chronique et touche aussi bien l’homme que la femme.

La perte de cheveux naturelle

En moyenne, il est normal de perdre plusieurs dizaines de cheveux par jour.

Au-delà d’une perte de plus de 100 cheveux par jour, on peut parler de chute de cheveux.

La chute de cheveux aiguë ou effluvium télogène

Elle est caractérisée par une perte diffuse et aiguë des cheveux en phase télogène (cheveu arrivé en fin de vie).

Cette alopécie est totalement réversible et après quelques mois, les cheveux repoussent normalement. Cela survient souvent après un choc physiologique comme un accouchement, une forte fièvre (plus de 39°C), un stress émotionnel, un régime alimentaire ou bien encore une intervention chirurgicale.

De plus, la prise de certains médicaments peuvent ralentir la microcirculation du cuir chevelu et agir négativement sur la croissance ou la kératinisation de la tige de kératine.

La chute de cheveux chronique : l’alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique (AAG) est la chute de cheveux la plus courante puisque plus de 80% des hommes sont concernés et 30 à 40% des femmes.

Elle est la conséquence d’une prédisposition héréditaire (souvent les parents ou les grands-parents sont atteints d’alopécie androgénétique) et d’une hyperactivité hormonale.

Les androgènes (hormones mâles) contribuent à accélérer le processus de vie des cheveux en agissant sur les follicules pileux et les racines. L’hormone responsable de l’AAG est la testostérone. Elle se transforme, à l’aide d’une enzyme (la 5α-réductase), en dihydrotestostérone ou DHT qui est la substance responsable de l’alopécie androgénétique.

La DHT agit sur le follicule pileux. Elle raccourcit progressivement la phase de croissance du cheveu, la réduisant, au point que seuls des cheveux très fins (duvet) poussent encore.

Ainsi le nombre des cheveux diminue, essentiellement dans les zones sensibles.

A terme, la formation de nouveaux cheveux cessera de manière complète et définitive.

Les différents stades de l’alopécie

L’alopécie androgénétique est reconnaissable grâce à différentes classifications :

classification phase de chute de cheveux hommeclassification femme phase de chute de cheveux

Comment reconnaître une alopécie androgénétique chez lhomme ? L’AAG débute par un dégarnissement des golfes temporaux. Puis une légère tonsures apparaît au sommet du crâne. Ces deux zones dépourvues de cheveux vont progressivement s’agrandir pour évoluer vers une calvitie.

Comment reconnaître une alopécie androgénétique chez la femme ? L’AAG est diffuse. Il se produit une diminution globale de la densité capillaire. La chevelure s’éclaircit progressivement à partir de la raie.

 

Retrouvez nos conseils et astuces pour limiter la perte de cheveux.

Fait partie du dossier ...

Articles recommandés Chute de cheveux

Pour réduire la chute de cheveux, voici un certain nombre de conseils. Hygiène du cuir chevelu : les...
La perte de cheveux se fait de façon progressive et est localisée sur certaines zones du cuir...
La greffe de cheveux est une opération chirurgicale comportant différentes étapes.
Chaque cheveu passe par une phase de croissance, puis de chute, et cette alternance représente le...