La greffe de cheveux en 3 étapes

Photo crâne homme dégarni après-avant

La greffe de cheveux est une opération chirurgicale. Elle comporte différentes étapes, du prélèvement du cheveu à sa réimplantation pour un résultat durable.

L’alopécie androgénétique peut provoquer une calvitie, disparition définitive des cheveux, totale ou localisée. Elle concerne principalement les hommes mais touche également les femmes.

Le seul traitement définitif de ce type d’alopécie est la greffe de cheveux. Apparue en 1960, la greffe est une solution chirurgicale permettant de retrouver une chevelure avec un résultat très naturel. C'est actuellement, malgré son coût (de 2500 à 6000€ en moyenne en fonction du nombre de cheveux implantés), la seule solution définitive.

1re étape : le prélèvement des cheveux

Certains de nos cheveux ne sont pas sensibles à la testostérone, hormone responsable de la chute des cheveux, et sont donc “éternels”. Ils sont situés au niveau de la “couronne”, à l’arrière du crâne.

Ce sont ces cheveux qui sont prélevés pour être réimplantés. Leurs racines, même si elles sont délocalisées, gardent leur caractéristique d’origine de renouvellement infini.

Les techniques de prélèvement des cheveux

Pour prélever des cheveux, le médecin procède :

• soit par la technique de la bandelette : après anesthésie locale, il prélève un rectangle de cuir chevelu (une bandelette). Une suture est ensuite réalisée à l’endroit où elle a été prélevée. L’avantage de cette méthode consiste en la rapidité du prélèvement, et un inconvénient majeur est que dans une grande majorité des cas elle laisse des cicatrices occipitales.

• soit par la technique de l’extraction d’unités folliculaires (FUE), plus moderne et qui consiste à extraire les cheveux par 1 ou 2 à l’aide d’un outil spécifique de taille inférieure ou égale au milimètre, ce qui évite la cicatrice linéaire laissée par la technique de la bandelette. Néanmoins le prélèvement d’unités folliculaires ne permet pas souvent d’obtenir une densité de cheveux très importante.

• Soit par la technique intermédiaire : qui consiste à prélever les cheveux avec des emporte-pièces adaptés au type de cheveu, à sa couleur et à la zone à implanter. Les emporte-pièces utilisés peuvent aller de moins de 1 mm de diamètre jusqu’à 2,5 mm pour obtenir des greffons de tailles différentes. Par exemple pour des cheveux très clairs ondulés, on utilisera de gros emporte-pièces pour obtenir une densité importante alors que pour des cheveux asiatiques, raides et épais, on utilisera des greffons beaucoup plus petits (1 ou 1,5 mm).
Dans certaines interventions, on pourra également mélanger, suivant les localisations, plusieurs tailles de greffons : très petits dans la région antérieure et implantés de façon irrégulière pour créer une zone naturelle et des greffons un peu plus gros en arrière pour obtenir une meilleure densité. L’avantage de cette méthode est l’absence totale de cicatrice dans la zone de prélèvement.

2e étape : la dissection microscopique (technique par bandelette)

A l’aide d’un microscope, la bandelette est coupée en tranches par des techniciens.

Les tranches sont ensuite subdivisées en unités folliculaires : des micro-greffons comptant 3 à 4 cheveux, ou des ultra-micro-greffons comptant 1 à 2 cheveux. Cette manipulation s’appelle la dissection.

Le saviez-vous? Une séance de greffe folliculaire permet de réimplanter en moyenne 900 à 6000 cheveux. Cela nécessite la mobilisation de 3 à 12 personnes pendant 3 à 12h d’intervention selon la sévérité de la calvitie.

3e étape : l’implantation des cheveux

Une fois la zone “receveuse” anesthésiée, le chirurgien, à l’aide d’une lame de 1 mm (ou une aiguille) pratique des fentes dans le cuir chevelu tout en respectant l’implantation des cheveux. Il y a autant de fentes que d’unités folliculaires.

Dans la méthode intermédiaire, les sites receveurs sont effectués avec des micro emporte-pièces de plus petit diamètre que ceux utilisés lors du prélèvement. Les greffons sont ensuite implantés dans les fentes un à un, à la loupe, à l’aide de pinces très fines.

La peau se rétracte naturellement autour du greffon qui reste par conséquent bien ancré dans le cuir chevelu.

L’orientation des implants est très importante si l’on veut obtenir un aspect naturel : à savoir une orientation systématique à 30° vers l’avant de telle sorte que si le patient se coiffe les cheveux vers l’avant cela recouvre et que si le patient se coiffe vers l’arrière cela donne un mouvement d’aller retour sur la coiffure et un meilleur volume.

Articles recommandés Chute de cheveux

L’alopécie est le nom savant de la chute de cheveux. Elle peut être normale, aiguë ou chronique et...
Pour réduire la chute de cheveux, voici un certain nombre de conseils. Hygiène du cuir chevelu : les...
La perte de cheveux se fait de façon progressive et est localisée sur certaines zones du cuir...
Chaque cheveu passe par une phase de croissance, puis de chute, et cette alternance représente le...