Pour limiter le cancer, faites du sport !

Photo famille en train de faire du jogging

Le bénéfice de la dépense physique est reconnu pendant et après un traitement anti-cancéreux. L’activité physique permet d’éliminer la fatigue et l’anxiété induites par les traitements.

Une activité physique raisonnable, raisonnée et régulière est préconisée. Il est maintenant bien établi qu’elle limite le début du processus cancéreux et son développement par des modifications hormonales bénéfiques.

 

A privilégier

 

- Activité physique ou sportive

Pratiquez régulièrement la marche, les disciplines proposant des exercices posturaux, la danse, du sport (natation, vélo…). Le corps gagne ainsi en musculature profonde, en souplesse, en équilibre.

- Hygiène de vie

Pensez à adopter l’alimentation, l’hydratation et le repos à votre pratique sportive

- Objectifs individualisés

Fixez-vous des buts accessibles et dosez vos efforts selon votre condition physique sur avis médical ou de professionnels de l’exercice physique. Ainsi, votre pratique sera agréable et favorisera l’amélioration de vos performances.

- Geste juste

Apprenez les gestes justes, les bonnes attitudes et les règles techniques de base de vos pratiques.

Préparez votre organisme à des efforts accrus par un échauffement progressif et pratiquez le mouvement avec une bonne perception de votre corps : soyez à l’écoute, apprivoisez les sensations.

 

A éviter

- La sédentarité

Donnez-vous l’occasion d’être actif en intégrant l’activité physique dans votre quotidien. Mettez-vous en mouvement, augmentez peu à peu la durée et l’intensité de vos exercices physiques. Passez la tondeuse, jardinez, jouez au foot avec les enfants...

- Les stimulants

Évitez la consommation d’alcool, de tabac et d’excitants non recommandés et inutiles pour une pratique d’activité physique.

- Les excès

Respectez la progression dans vos efforts car aller au-delà de ses possibilités, c’est prendre le risque de souffrir, de se blesser ou d’arrêter la pratique. Laissez au corps le temps de s’adapter.

Une posture déséquilibrée

Marchez et apprenez à marcher sans porter de poids à bout de bras. Attention aux sports unilatéraux (golf, tennis, squash…).

 

Nos conseils

- La motivation personnelle

Cherchez en vous le ressort décisif pour commencer ou reprendre une activité physique régulière, considérez-la comme une nécessité vitale et qui permet de limiter les souffrances.

- L’exploration

Informez-vous sur plusieurs activités suffisamment plaisantes et motivantes pour vous. Parlez-en avec votre entourage, à des pratiquants ou à votre médecin.

- La préparation

Organisez les conditions nécessaires à la pratique des activités choisies : planning et rythme, qualité de l’encadrement, lieu, coût, équipement…

- L’action

Découvrez vos aptitudes dans vos apprentissages. Donnez-vous des objectifs à votre mesure. Prenez le temps d’en ressentir les premiers effets. Parlez-en, échangez, prenez conseil, expérimentez…

- Le maintien

Veillez à placer votre pratique dans votre emploi du temps comme une priorité et une habitude d’hygiène de vie.

Lors des interruptions, ne vous découragez pas. Réactualisez vos aptitudes et objectifs. Fixez-vous une pratique régulière, intense, joyeuse et collective .

 

Vous pouvez également télécharger cette fiche pratique.

Articles recommandés Cancer et activité physique

L’ activité physique est bonne pour la santé ! Actuellement de nombreuses personnalités n’hésitent...
L ’ activité physique du patient doit être choisie en fonction des besoins ressentis par la personne...
Si vous cherchez une pratique corporelle douce qui vous aide à réconcilier tous les aspects de vous-...
En France, les Kiosque Info Cancer sont issus de l’initiative de l’Institut National du Cancer, dans...