Cancer de la prostate : comment faire face ?

Photo patient homme triste derrière médecin

De tous les cancers masculins, celui de la prostate est le plus fréquent. Que peut faire l’entourage d’un homme atteint de cette pathologie ?

1 - Lors de l’annonce du cancer

Lorsqu’un homme apprend qu’il a un cancer de la prostate, il est choqué : il redoute autant la maladie que ses conséquences sur sa vie sexuelle.

Si l’oncologue ne lui a pas fourni assez de précisions ou si par pudeur il n'a pas osé lui poser les questions qui l’angoissent, il peut s’adresser à des associations telles que les Kiosques Info Cancer pour y trouver soutien moral et psychologique. Le dialogue est essentiel, tous les sujets doivent être abordés sereinement et positivement.

La communication avec sa partenaire est cruciale. Elle doit se montrer compréhensive, attentive et rassurante. Elle doit privilégier la tendresse et redonner confiance.

 

2 - Au cours du traitement

L’homme est confronté à une situation qu’il considère comme « dégradante » car elle atteint son intimité : les sondes, les pansements, la toilette, l'incontinence... Il se sent infantilisé, anxieux, voire dépressif, il a besoin de dialoguer.

La communication pendant son traitement se fera en priorité avec son entourage et sa partenaire. Le malade a besoin d'encouragements et déchanges.

 

3 - Le retour au domicile

Rentrer chez soi est un moment délicat : l’homme opéré du cancer de la prostate a généralement un certain âge, et il se retrouve le plus souvent en compagnie de sa partenaire uniquement.

A côté des problèmes physiques, vont se poser des problèmes sexuels.

Son anxiété peut entraîner l’impuissance ou labsence de désir. Dans ce cas, il a besoin d’une aide psychologique.

En revanche, la chirurgie radicale lèse souvent les nerfs érecteurs. Dès lors, il faut apporter au malade une aide organique.

Si les médicaments des troubles de l’érection ne sont pas suffisamment efficaces, il est possible d’avoir recours à des injections intra-caverneuses ou d’utiliser une pompe à vide. Parlez-en à votre médecin, qui vous donnera les conseils adaptés.

Dans tous les cas, il est primordial d’avoir une communication de qualité avec sa partenaire. Chacun doit être conscient que l’acte sexuel ne se réduit pas à un acte physique et que les actes de tendresse sont un gage de pérennité pour le couple.

Articles recommandés Cancer et activité physique

L’ activité physique est bonne pour la santé ! Actuellement de nombreuses personnalités n’hésitent...
L ’ activité physique du patient doit être choisie en fonction des besoins ressentis par la personne...
Si vous cherchez une pratique corporelle douce qui vous aide à réconcilier tous les aspects de vous-...
En France, les Kiosque Info Cancer sont issus de l’initiative de l’Institut National du Cancer, dans...