Sportifs : comment prévenir l’arthrose ?

Photo jeune femme sportive se tenant le bras

L’activité physique et le sport sont indispensables pour une bonne condition physique, y compris au niveau des articulations. En revanche, l’activité sportive, lorsqu’elle est trop fréquente, trop longue, ou commencée trop jeune peut faire le lit de problèmes d’arthrose. Comment prévenir ces problèmes articulaires ?

L’arthrose, un problème des sportifs de haut niveau

Lorsqu’une activité sportive est pratiquée de manière intensive et prolongée, il existe un risque plus élevé d’arthrose. Par exemple, arthrose de la hanche ou du genou chez les footballeurs, les rugbymen, les haltérophiles et les danseurs, arthrose du coude chez les lanceurs du javelot ou les joueurs de baseball, arthrose des chevilles et des orteils chez les danseurs, arthrose des doigts chez les judokas, etc.

Quels sont les facteurs de risque ?

Certains facteurs favorisent l’apparition d’arthrose chez les sportifs :

  • les sports de haut niveau pratiqués très tôt dans la vie, lorsque les articulations sont encore en phase de croissance ;
  • les microtraumatismes qui ont produit des dommages au niveau des cartilages, des tendons ou des ligaments, ainsi que les entorses, les fractures et les luxations ;
  • les sports de compétition chez les personnes de plus de 30 ans ;
  • la présence de malformations non détectées d’une articulation (dysplasie), d’hyperlaxité (les ligaments sont trop élastiques) ou de lésions pré-existantes (par exemple, au niveau du ménisque) ;
  • certaines interventions chirurgicales, comme l’ablation du ménisque ;
  • l’excès de poids ;
  • la présence de personnes souffrant d’arthrose chronique dans la famille.

En l’absence de ces facteurs de risque, et si le sport se limite à une activité de loisir, le risque d'arthrose reste minime pour autant que l’activité sportive soit pratiquée de manière raisonnable.

Comment prévenir l’arthrose chez le sportif ?

Chez les sportifs, la prévention de l’arthrose commence par une pratique raisonnée de leur sport :

  • échauffement adapté et suffisamment long,
  • respect des mesures de protection contre les traumatismes (équipements de protection, apprentissage des bonnes postures et des bons mouvements, etc.),
  • entraînement progressif,
  • respect des limites du corps,
  • étirements en fin d’entraînement ou de compétition, etc.

De plus, avant de se lancer dans un sport intensif, il est indispensable de faire le point avec un médecin du sport pour dépister d’éventuelles malformations articulaires. Ce suivi médical devra se poursuivre tout au long de la pratique sportive, et en particulier après un traumatisme.

Le sport prévient aussi l’arthrose

Même si le sport intensif peut être à l’origine d’arthrose, l’arthrose peut être aggravée par l’absence d’exercice physique. Pratiquée avec une intensité modérée et selon certaines règles, l’activité physique maintient les articulations en bonne santé.

En cas de prédisposition à l’arthrose, mieux vaut choisir de pratiquer des sports qui ne sollicitent pas trop les articulations : natation, cyclisme, randonnée, voire jogging à condition de le pratiquer sur un sol meuble et avec des chaussures de bonne qualité.

De plus, il est préférable de surveiller son poids pour éviter de surcharger les articulations du bassin et des jambes.

Articles recommandés Arthrose

Pour les personnes qui commencent un sport après 60 ans, mieux vaut envisager une activité d’...
Des méthodes douces permettent d’entretenir ses articulations vieillissantes.
Pierre Fabre Santé s’engage depuis de nombreuses années en faveur d’initiatives de santé. L ’ Aflar...
En France presque 5 millions de personnes sont atteintes d'arthrose, d'où l'importance d'un...