Prise de poids et arthrose

Les kilos pèsent sur les articulations et accélèrent leur vieillissement. S’il a été clairement établi une relation de "cause à effet" entre surpoids et maladies cardio-vasculaires, il en est de même pour l'arthrose.

Ainsi, le risque d’arthrose du genou est multiplié par 2 quand l’IMC est ≥ à 25.

Il y a urgence à lutter contre le surpoids

Aux États-Unis, sur 60 millions d’obèses, 27 millions ont une arthrose symptomatique. En France près du quart de la population est en surpoids et le nombre d’arthrosiques avoisine les 5 millions.
Le genou peut supporter une pression de 20Kg /cm2. Toute charge supérieure peut être responsable d’arthrose. La balance est le garde-fou pour préserver la jeunesse de ses articulations. La vigilance doit être renforcée dans les situations à risques, c’est-à-dire lorsque des déformations ou des traumatismes anciens perturbent la statique des articulations.

Pourquoi y a-t-il deux fois plus d’arthrose des doigts chez les obèses (IMC≥ 30) ?

L’obésité entraîne une augmentation du volume des cellules graisseuses, les adipocytes et une modification de leur fonctionnement : elles produisent une substance, l'adiponectine, aux actions destructrices sur le cartilage et l’os.
Ainsi le surpoids favorise l’arthrose par une action mécanique en pesant sur les articulations telles que genoux et hanches, mais aussi par une action générale sur le cartilage, qui peut alors toucher toutes les articulations, notamment celles des doigts.

De la même façon, l’arthrose des mains est 2 fois plus fréquente chez les diabétiques, en raison d’une action néfaste directe du diabète sur le cartilage.

Lutter contre l’obésité est toujours bénéfique contre l’arthrose

Quand l’arthrose est installée, perdre du poids permet de réduire la douleur, d’autant plus si cela s’accompagne d’une activité physique douce, non agressive pour les articulations. La qualité de vie est alors nettement améliorée.

Pendant la jeunesse, maîtriser son poids diminue le risque d’arthrose ultérieure : en cas de surpoids, perdre 5kg à l’âge de 30 ans réduit de 50 % le risque d’arthrose du genou dans les décennies suivantes !

Pour cela, il est important de se poser quelques questions simples : La prise de poids est-elle récente, survenue à un certain âge ou installée progressivement ?
La sensation de faim est-elle permanente ou disparaît-elle avec la prise alimentaire ? Les repas sont au nombre de 3 avec un bon petit-déjeuner et un goûter ou la journée est-elle entrecoupée de grignotages ? Est-ce que je me lève la nuit pour manger ?

Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande une alimentation équilibrée et variée en insistant sur la consommation des fruits et légumes et la diminution d’alcool et de sel.
Les fruits et légumes riches en vitamines et minéraux sont à privilégier de même que l’hydratation : boire près de 2 litres de boisson non alcoolisées par jour.

    • La maladie arthrosique, l’heure de la réévaluation 2008.
    • Mazières  B; Traitement médical de l’arthrose. EMC appareil locomoteur 2008 ; 14-003-C.40.p1-11
    • Roux C. Avancées et perspectives, Arthrose épidémiologie et thérapeutiques Réflexions rhumatologiques n° 127-T14-Mars 2010 ,48-55
Un problème avec ce contenu ?

Articles recommandés Arthrose

Pour les personnes qui commencent un sport après 60 ans, mieux vaut envisager une activité d’...
Des méthodes douces permettent d’entretenir ses articulations vieillissantes.
L’activité physique et le sport sont indispensables pour une bonne condition physique, y compris au...
Pierre Fabre Santé s’engage depuis de nombreuses années en faveur d’initiatives de santé. L ’ Aflar...