Arthrose et médecines douces

Le yoga peut soulager les douleurs articulaires

Cures thermales, gymnastique douce, tai chi chuan, voire extraits de plantes peuvent contribuer à soulager les douleurs articulaires et ainsi permettre de réduire la consommation de médicaments anti-inflammatoires contre l’arthrose.

Demandez conseil à votre médecin traitant.

Les cures thermales

Le thermalisme propose de traiter, à l’aide de différents soins, les maladies rhumatismales en tirant profit des éléments contenus dans certaines eaux minérales.

Ces traitements peuvent prendre différentes formes : prises d’eaux en quantités précises et selon un horaire établi, douches chaudes sur certaines parties du corps, bains avec massages pulsés, bains de boue, etc. Une cure dure en général 18 jours.

De nombreuses stations thermales prennent en charge les personnes qui souffrent d’arthrose (voir liste dans les sources de cet article).

Les thérapies du mouvement

Yoga, tai chi chuan, technique Alexander... De nombreuses thérapies par le mouvement constituent de bons moyens de faire travailler ses articulations en douceur.

Certaines, comme le tai chi chuan, constituent un exercice physique complet. D’autres mettent en œuvre des méthodes plus spécifiques aux troubles du mouvement et réduisent la perte de souplesse et les conséquences qu’elle induit sur la posture.

Très utilisée dans les processus de rééducation, la technique Alexander est une approche psychomotrice qui vise à rétablir le contrôle du mouvement et qui semble adaptée aux problèmes de l’arthrose.

Les thérapies du toucher

Quelques études ont confirmé l’intérêt de l’acupuncture dans la prise en charge des douleurs liées à l'arthrose.

Des séances régulières d’ostéopathie peuvent, quant à elles, améliorer la mobilité d’une articulation.

Enfin, les massages, par le bien-être et la détente qu’ils procurent, sont d’excellentes pratiques pour aider à appréhender plus sereinement ses symptômes et améliorer sa qualité de vie.

Les plantes traditionnellement utilisées

Certaines plantes interviendraient en favorisant la mobilité articulaire. Les racines d’harpagophyton (Harpagophytum procumbens) contiennent des substances (harpagosides, harpagoquinone et acide cinnamique) qui favoriseraient ces mécanismes. L’harpagophyton est la plante qui a montré le plus grand intérêt dans les troubles liés à l’arthrose.

L’écorce de saule blanc (Salix alba), qui contient des tanins, des flavonoïdes et des composés salicylés (en particulier la salicine), est également traditionnellement appréciée.

Les compléments alimentaires

Jusqu'à récemment, de nombreux compléments alimentaires étaient commercialisés pour favoriser le soulagement des troubles articulaires liés à l’arthrose, soit en contribuant à lutter contre la dégénérescence des cartilages, soit en concourant à la réduction de la réaction articulaire.

En 2012, les autorités sanitaires européennes (European Food Safety Agency) ont interdit bon nombre de ces allégations de santé, et le marché des compléments alimentaires destinés à soulager l’arthrose s'est considérablement réduit.

Seuls ceux contenant des insaponifiables (=ce qui reste dans l’eau après processus de saponification) d’huiles d’avocat et de soja peuvent encore prétendre favoriser la mobilité articulaire.

Articles recommandés Arthrose

Pour les personnes qui commencent un sport après 60 ans, mieux vaut envisager une activité d’...
Des méthodes douces permettent d’entretenir ses articulations vieillissantes.
L’activité physique et le sport sont indispensables pour une bonne condition physique, y compris au...
Pierre Fabre Santé s’engage depuis de nombreuses années en faveur d’initiatives de santé. L ’ Aflar...