Fumer lorsqu’on allaite est fortement déconseillé

Photo bébé qui tète

Une femme sur deux qui a arrêté la cigarette pendant la grossesse recommence à fumer après l’accouchement. On sait que le tabagisme maternel est dangereux pendant la grossesse, mais qu’en est-il chez les mères qui donnent le sein ? Le sevrage tabagique est-il possible pendant l’allaitement ? Le point sur les connaissances actuelles.

Les effets du tabac quand on allaite

La nicotine et les substances toxiques du tabac passent dans le lait maternel et agissent sur l’organisme du bébé, augmentant le risque de coliques, d’irritabilité ou de vomissements.

Par ailleurs, le tabac contient des substances qui réduisent la sécrétion de prolactine, l’hormone qui déclenche la production de lait maternel. Les mères qui fument produisent moins de lait et seraient deux fois plus nombreuses à cesser l’allaitement au cours des trois mois suivant la naissance.

Enfin, les enfants exposés à la fumée de tabac ou à la nicotine pendant leurs premières années semblent plus enclins à fumer une fois adultes, sans que l’on puisse distinguer l’influence de l’exposition au tabac pendant la petite enfance des autres éléments de leur environnement : un enfant de fumeur a deux fois plus de risques de devenir fumeur lui-même.

Comment arrêter de fumer lorsqu’on allaite ?

L’allaitement tend à diminuer la consommation de tabac par la mère. De plus, lorsqu’on arrête de fumer, l’allaitement prolongé (plus de six mois) semble diminuer le risque de rechute. La période d’allaitement est donc une bonne période pour essayer d’arrêter la cigarette !

Pour cesser de fumer lorsqu’on allaite, les autorités de santé recommandent en priorité les méthodes dites « cognitivo-comportementales ». Il s’agit de techniques de psychologie fondées sur la discussion avec un professionnel de santé formé à cette approche et sur des exercices simples destinés à préparer une stratégie personnelle si l’envie de fumer devient irrésistible. Si vous n’avez pas le temps de consulter un professionnel libéral, n’hésitez pas à mobiliser les tabacologues de Tabac Info Service au 39 89 (0,15 €/minute depuis un poste fixe).

Si ces méthodes ne sont pas suffisamment efficaces, consultez un médecin, qui pourra vous prescrire un traitement adapté.

Et la cigarette électronique ?

Avant toute utilisation chez la femme qui allaite, l’innocuité, pour la mère et pour le bébé, de la vapeur produite par les cigarettes électroniques doit être démontrée, ce qui n’est pas encore le cas. En l’absence d’étude de ce type, le principe de précaution s’applique. La cigarette électronique est donc déconseillée aux femmes qui allaitent.

Articles recommandés Arrêter de fumer

Quelle que soit la quantité de tabac consommé et aussi longtemps qu’on ait fumé, il n’est jamais...
A un jeune de votre entourage que vous souhaiteriez convaincre d'arrêter, il est inutile de dire qu'...
A un fumeur de votre entourage que vous souhaiteriez convaincre d'arrêter, il est inutile de dire qu...
En France, on estime que 25 % des femmes enceintes fument, et seule une fumeuse sur deux parvient à...