Pour être allergique aux poils de chat, il faut avoir vécu avec l’animal.

Faux

De façon surprenante, il n’est pas nécessaire d’avoir vécu avec un chat pour y être allergique. En effet, une étude a démontré que près de 75 % des enfants allergiques aux chats n’ont jamais vécu avec l’animal.

Les résultats de cette étude nous expliquent pourquoi. L’analyse de 653 matelas appartenant à des personnes n’ayant jamais eu de chat a montré que 27 à 35% des matelas contenaient une forte concentration d’allergènes provenant du chat.
De toute évidence, cette exposition allergénique indirecte résulte du portage de l’allergène par les membres de l’entourage propriétaire d’un chat. En effet, les allergènes de chat peuvent être transportés par les personnes en contact sans que celles-ci ne déclarent une allergie. Les habitudes de vie de l’entourage jouent donc un rôle important dans l’exposition et la sensibilisation à des allergènes extérieurs à l’habitat.
Sources :

Casset A. L’augmentation de la sensibilisation allergique : rôle des allergènes. Revue française d’allergologie 49 (2009) 129–132

Articles recommandés Allergie

Sur 502 millions d'européens, 115 millions sont victimes d'allergies respiratoires. Parmi eux, 45%,...
L'urticaire est une affection cutanée caractérisée par une éruption de plaques rouges/rosées,...
En voyage, la personne allergique quitte son environnement habituel pour un univers inconnu où elle...
De formes cliniques diverses et d’intensité variable, les allergies frappent toute l’année ; elles...