Il existe un risque plus élevé de développer une allergie pollinique si l’on est né au printemps

Vrai

Il existe en effet un risque élevé de développer une allergie pollinique si l’on est né au printemps, c’est-à-dire en période de pollinisation.

De nombreuses études l’ont en particulier démontré pour les pollens de graminées, donc pour une naissance durant les mois d'avril et de mai.

Source : Dutau G, Rancé F :  allergies et mois de naissance. Rev Fr Allergol 2009 ; 49 (2) : 62-5 

Articles recommandés Allergie

Sur 502 millions d'européens, 115 millions sont victimes d'allergies respiratoires. Parmi eux, 45%,...
L'urticaire est une affection cutanée caractérisée par une éruption de plaques rouges/rosées,...
En voyage, la personne allergique quitte son environnement habituel pour un univers inconnu où elle...
De formes cliniques diverses et d’intensité variable, les allergies frappent toute l’année ; elles...