L’urticaire : qu’est-ce que c’est ? Comment se manifeste-t-elle ?

Photo ortie

L'urticaire est une affection cutanée caractérisée par une éruption de plaques rouges/rosées, arrondies aux contours nets, en relief. Ces plaques peuvent apparaître à n'importe quel endroit du corps et mesurent entre quelques millimètres et quelques centimètres.

Les lésions peuvent évoluer en larges plaques et s'étendre sur tout le corps. Elles peuvent également s'accompagner de gonflements cutanés.

Elles sont responsables de démangeaisons pouvant être intenses et ressemblant à des brûlures, comme celles provoquées par des piqûres d'ortie.

L'éruption est en général mobile, fugace, pouvant durer de quelques minutes à quelques heures (habituellement inférieure à 24 heures) et disparaissant sans laisser de traces sur la peau.

Photo boutons urticaire

 

Classification 

L'urticaire est classée en fonction de sa fréquence, de sa durée et de ses causes. Il existe deux catégories principales :

Urticaire spontanée : se produit sans cause réellement identifiée sur le moment. Il y a deux formes d'urticaire spontanée : 

  • Aiguë, c'est-à-dire qui dure de quelques heures à quelques jours et au maximum 6 semaines d'affilée ;
  • Chronique : qui dure plus de 6 semaines d'affilée sur une période qui peut durer de 3 à 5 ans.

• Urticaire physique : se produit en réponse à un effort ou un frottement, au contact avec la chaleur, le froid, le soleil, etc.

Lorsque les plaques deviennent plus profondes dans les couches de la peau, les lésions prennent une couleur plus pâle, deviennent plus dures, plus douloureuses (démangeant moins) et peuvent persister jusqu'à 3 jours. Il s'agit alors d'une urticaire plus profonde appelée angio-oedème. Près de 50% des personnes souffrant d'urticaire présentent l'association de ces deux formes.

Caractérisation

Le plus souvent, l'urticaire n'est pas due à une cause unique mais plutôt à un ensemble de facteurs.

D'une part, un terrain allergique (prédisposition génétique) augmente le risque de développer une urticaire et, d'autre part, des éléments extérieurs sont responsables de son déclenchement. Parmi ces éléments, on peut noter :

• Certains aliments : fraises, bananes, fruits de mer, fruits à coques, noix, cacahuètes, charcuteries, fromages fermentés, etc.

• Certains médicaments : anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, ibuprofène, etc.), antibiotiques (bêta-lactamines), etc.

• Contact avec certains végétaux comme les orties ou avec certains animaux comme les chenilles, méduses, insectes, etc.

• Et même des facteurs physiques comme la chaleur, le froid ou le soleil, etc.

• Le stress peut également jouer un rôle de facteur aggravant.

Chiffres et tendances d'évolution

Au niveau mondial, l'urticaire est une maladie très fréquente. En effet, on estime que 20% de la population fera un épisode d'urticaire au cours de sa vie. Cette affection touche principalement les jeunes adultes et les femmes, qui sont deux fois plus touchées que les hommes.

Bien que fréquente, elle est, en général, bénigne mais diminue de façon importante la qualité de vie en affectant la vie quotidienne, professionnelle et personnelle.

D'où vient le mot urticaire ?

Urticaire (nom féminin, 1806) : mot apparu en 1795 sous le terme urticaria et en 1759 en tant qu'adjectif dans la fièvre urticaire, vient du latin urticaria = urticaire et de la plante Urtica urens = ortie.

Articles recommandés Allergie

Sur 502 millions d'européens, 115 millions sont victimes d'allergies respiratoires. Parmi eux, 45%,...
En voyage, la personne allergique quitte son environnement habituel pour un univers inconnu où elle...
De formes cliniques diverses et d’intensité variable, les allergies frappent toute l’année ; elles...
La suppression des allergènes responsables des symptômes cliniques de la rhinite allergique est la...