Contrer les allergies : tests cutanés et désensibilisation

Photo tests cutanés sur bras

Pour pouvoir correctement prendre en charge l’allergie, il faut d’abord effectuer un bilan complet, comprenant des tests cutanés, auprès d'un médecin allergologue ou pneumologue.

En fonction des résultats et du type d’allergie, une désensibilisation pourra vous être proposée.

Tests cutanés : identifier les causes

Le bilan allergologique comprend, entre autres (étude des symptômes, bilan sanguin...), la réalisation de tests cutanés (ou prick-tests) qui visent à prouver l’allergie et qui peuvent aider à orienter la prise en charge.

Ils peuvent nécessiter une suspension des traitements en cours car ceux-ci risquent de fausser les résultats. L’allergologue prendra la décision de les interrompre quelques jours avant s’il le juge nécessaire.

Les résultats des tests sont analysés en comparaison du contrôle négatif correspondant à la réaction cutanée sans allergène.

Pour plus de détails sur les tests, lire notre article sur le rôle du médecin.

Désensibilisation : guérir certaines allergies

La désensibilisation est une immunothérapie spécifique des allergènes. Elle consiste à administrer des doses croissantes de l’allergène responsable de la réaction, jusqu’à atteindre la dose maximale tolérée par le patient.

Cette même dose lui sera alors administrée à intervalles réguliers, de façon à ce que le système immunitaire apprenne à tolérer cette substance étrangère.

L’efficacité de la désensibilisation a été démontrée dans 2/3 des cas, sous réserve de respecter les indications et le protocole établi. Il s’agit aujourd’hui du seul traitement étiologique efficace, et peut se faire par voie sous-cutanée ou sublinguale.

La voie sublinguale présente des avantages évidents (se fait chez soi, n'est pas douloureuse), mais aussi le risque d’être banalisée et d’échapper à la surveillance médicale. Elle est recommandée pour la désensibilisation contre les pollens.

En revanche, la désensibilisation contre les acariens peut être menée par voie sublinguale ou sous-cutanée (injections en cabinet).

A l’heure actuelle, la désensibilisation ne peut malheureusement pas résoudre toutes les allergies car elle n’est pas forcément efficace sur tous les allergènes.

Pour limiter les allergies, retrouvez nos conseils  :

Fait partie du dossier ...

Articles recommandés Allergie

Sur 502 millions d'européens, 115 millions sont victimes d'allergies respiratoires. Parmi eux, 45%,...
L'urticaire est une affection cutanée caractérisée par une éruption de plaques rouges/rosées,...
En voyage, la personne allergique quitte son environnement habituel pour un univers inconnu où elle...
De formes cliniques diverses et d’intensité variable, les allergies frappent toute l’année ; elles...