Cas humains suspects de charbon aux Philippines

Aux Philippines, le 17 mars 2017 le bureau municipal de la santé de Lagangilang dans la province d'Abra, a signalé que 15 résidents étaient suspects de maladie du charbon après avoir consommé de la viande de buffle malade. Les patients présentent des plaies cutanées, et des troubles pulmonaires. Le diagnostic est en cours de confirmation.

Le charbon est une maladie d'origine bactérienne qui touche principalement le bétail. L'agent infectieux du charbon est la bactérie Bacillus anthracis, dont les spores peuvent résister plusieurs années, voire plusieurs décennies dans la terre, avant d'être ingérées par des animaux en pâture. Chez l'homme, hôte accidentel, la transmission se fait directement ou indirectement à partir d'animaux infectés, ou du fait d'une exposition professionnelle à des produits animaux contaminés

Chez l'homme, le charbon se manifeste 3 formes différentes :

  • La forme cutanée (au moins 95 % des cas enregistrés chez l'homme), contractée par entrée des spores au niveau d'une coupure ou d'une excoriation. Elle se manifeste comme une piqûre d'insecte, puis évolue en une vésicule puis un ulcère de 1 à 3 cm de diamètre, avec une nécrose noircissante au centre, et peut évoluer vers une septicémie. Elle est mortelle dans 20 % des cas en l'absence de traitement.
  • La forme intestinale, contractée à la suite de l'ingestion d'aliments contaminés, principalement de viande. Elle se manifeste par l'apparition de nausées, d'une perte de l'appétit, de vomissement, de fièvre suivie de douleurs abdominales et de diarrhée sévère. Elle est mortelle dans 25 à 60 % des cas.
  • La forme pulmonaire, due à l'inhalation de spores en suspension dans l'air. Elle se manifeste au départ comme un rhume banal, mais évolue en quelques jours avec l'apparition d'importants troubles respiratoires, avec toux, maux de tête, douleurs musculaires, qui s'aggravent et évoluent vers un choc septique. Cette forme de charbon est quasiment toujours mortelle en l'absence de traitement.

Source : Promed.

Dans la même rubrique

en Bolivie, à Santa Cruz , en mai 2017 : Une fillette de 11 ans est décédée de rage après avoir été hospitalisée dans le coma pendant une semaine...
En République Démocratique du Congo, en 2017, les autorités sanitaires ont notifié à l'Organisation mondiale de la santé deux foyers épidémiques...
Aux Philippines, afin d'organiser ses déplacements, il convient de suivre les médias d'actualités et de respecter scrupuleusement les consignes de...
Au Brésil, des mouvements de manifestations et grèves anti-gouvernementales ayant repris depuis fin avril 2017, la plus grande prudence est...