Réémergence de la rougeole et des oreillons aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires ont rapporté le 16 janvier 2017 l'ouverture d'une enquête sur des cas confirmés d'oreillons et de rougeole dans le comté de Salt Lake (Utah).

Oreillons

Deux cas d'oreillons ont été biologiquement confirmés chez des enfants fréquentant la même école. Le département de la santé étudie quatre cas probables supplémentaires, en attente de confirmation biologique. Ces cas probables ont été en contact avec un cas confirmé.

Quatre des six patients avaient reçu au moins une dose de vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Les Centers for Disease Control and Prevention rapportent qu'une seule dose de vaccin est efficace à 78 % pour prévenir les oreillons. Deux doses recommandées ont une efficacité de 88 % contre la maladie.

Les oreillons sont une maladie infectieuse virale très contagieuse, touchant le plus souvent les enfants de 4-5 ans, surtout en période hivernale. Cette maladie est due à un virus de la famille des Paramyxoviridae, Myxovirus parotidis (ou virus ourlien). Ce virus est transmis par voie aérienne par l'intermédiaire de gouttelettes de salive.

Dans près d'un tiers des cas la maladie est asymptomatique (sans signe clinique). Dans les formes symptomatiques, après une période d'incubation d'environ 3 semaines, les premiers signes apparaissent : fièvre modérée, douleur des oreilles et douleur à la pression des glandes parotides.

A la période d'état, d'environ une semaine, on observe une fièvre accompagnée de céphalées, une tuméfaction bi ou unilatérale des glandes parotides avec une douleur qui irradie vers les oreilles avec de la gêne ou de la douleur lors de la mastication, ainsi que des adénopathies (ganglions augmentés de volume). Les oreillons peuvent se compliquer d'une orchite (inflammation testiculaire), d'une pancréatite, d'une méningite ou plus rarement d'une encéphalite. L'atteinte des nerfs crâniens est rare mais peut entrainer une surdité définitive.

Devant la possibilité de complications pouvant être graves, la vaccination systématique par le vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole se justifie chez tous les enfants dès l'âge d'un an.

Rougeole

Un foyer épidémique de rougeole en cours d'éclosion dans le comté de Salt Lake, avec deux cas notifiés.

L'un des deux patients avait reçu au moins une dose de vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Une seule dose de vaccin est efficace à 80 % pour prévenir la rougeole. Deux doses recommandées ont une efficacité de 97 % contre la maladie. 

Bien que généralement bénigne, la rougeole peut occasionner de graves complications, notamment une encéphalite ou une bronchopneumonie, et peut dans de rares cas être mortelle (la mortalité de la rougeole est beaucoup plus élevée dans les pays en développement). Une protection proche de 100 % est obtenue après deux doses d'un vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole.

Le premier signe d'infection est en général une forte fièvre qui apparaît environ 10 à 12 jours après l'exposition au virus et persiste 4 à 7 jours. Au cours de ce stade initial, le tableau peut comporter une rhinorrhée (nez qui coule), de la toux, des yeux rouges et larmoyants et de petits points blanchâtres sur la face interne des joues. L'éruption apparaît plusieurs jours plus tard, habituellement sur le visage et le haut du cou. En trois jours environ, elle progresse pour atteindre les mains et les pieds. Elle persiste 5 à 6 jours avant de disparaître. On l'observe en moyenne 14 jours après l'exposition au virus, dans un intervalle de 7 à 18 jours.

La plupart des décès sont dus aux complications de la maladie. Celles-ci sont plus fréquentes avant l'âge de 5 ans ou chez l'adulte de plus de 20 ans. Parmi les complications les plus graves, on observe des cécités, des encéphalites, des diarrhées sévères (susceptibles d'entraîner une déshydratation), des infections auriculaires et des infections respiratoires graves (bronchopneumonie).

Conseils aux voyageurs

Pour les voyageurs, la vaccination n'est pas uniquement un acte personnel servant à se protéger soi-même ou ses enfants, c'est aussi un acte solidaire pour éviter la transmission de maladies dans le monde entier.

Il est conseillé aux voyageurs de vérifier, avant un départ, leur statut vaccinal. En France, toute personne née depuis 1980 devrait avoir reçu deux doses d'un vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (M-M-RVAXPRO® ou PRIORIX®).

Pour le voyageur, des informations détaillées sont disponibles sur les sites Mesvaccins.net ou Medecinedesvoyages.net.

Source : Outbreak News Today.

Dans la même rubrique

Au Sri Lanka, le 22juillet 2017,les autorités de santé ont notifié que l'épidémie de dengue a dépassé la barre des 100 000 cas avec 101 698 cas. C'...
A Pérou, le gouvernement a déclaré le 20 juillet 2017 l'état d'urgence pour une durée de 30 jours dans 6 districts situés dans les régions de Cuzco...
Au Kenya, dans un village du comté de Murang'a , une soixantaine de personnes qui auraient mangé de la viande non inspectée, auraient présenté des...
Aux Etats-Unis, entre le 1° et le 14 juillet 2017, au Tennessee le Département de la santé du comté de Shelby a confirmé 9 cas légionellose dans une...