ALTIM (cortivazol) : arrêt de production et d'approvisionnement pour une durée indéterminée


Une production arrêtée suite à un incident grave
Après plusieurs semaines de rupture de stock (notre article du 21 novembre 2016), l'approvisionnement d'ALTIM 3,75 mg/1,5 mL suspension injectable en seringue préremplie (cortivazol) est arrêté

Dans un courrier adressé aux professionnels de santé, le laboratoire Sanofi indique ne plus être en capacité de produire ce médicament, "suite à un incident grave survenu dans l'installation du fabricant d'ALTIM en Angleterre".

La production d'ALTIM était bloquée depuis novembre 2016, conduisant le laboratoire Sanofi à explorer de nouveaux procédés de fabrication plus fiables. Ces recherches n'ont pas abouti, indique le laboratoire dans son courrier. 

Recourir aux alternatives thérapeutiques
Les indications d'ALTIM sont celles de la corticothérapie locale lorsque l'affection justifie une forte concentration locale. 
Toute prescription d'injection locale doit faire la part du danger infectieux, notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne. 

ALTIM est indiqué dans les affections rhumatologiques :

  • en injection intra-articulaire : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée (Cf. VIDAL Reco "Gonarthrose, coxarthrose") ;
  • en injection périarticulaire : tendinites, bursites ;
  • en injection des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren ;
  • en injection épidurale : radiculalgies.


Hormis les infiltrations épidurales, ALTIM dispose en théorie d'alternatives thérapeutiques dans toutes ses autres indications (Cf. Tableau I).

 
Tableau I - Injections intra-articulaires de corticoïdes : les alternatives d'ALTIM
Bétaméthasone BETNESOL 4 mg/1 ml solution injectable
CELESTENE 4 mg/ml solution  injectable
CELESTENE CHRONODOSE 5,7 mg/ml suspension injectable
DIPROSTENE susp inj en seringue préremplie
Méthylprednisolone DEPO-MEDROL 40 mg suspension injectable en flacon
Prednisolone HYDROCORTANCYL 2,5 % suspension injectable
Triamcinolone acétonide KENACORT RETARD 40 mg/1 ml suspension injectable
KENACORT RETARD 80 mg/2 ml suspension injectable
Triamcinolone hexacétonide HEXATRIONE 2 % suspension injectable intra-articulaire
 
Cependant, l'indisponibilité d'ALTIM perturbe la distribution normale des autres médicaments injectables indiqués dans les affections rhumatologiques, en raison d'un report de prescription.
Bien que l'ANSM n'ait pas signalé
à ce jour de rupture de stock ou réalisé d'état des lieux précis sur la disponibilité de ces alternatives, des difficultés d'approvisionnement sont actuellement rapportées par les professionnels de santé. 

Cas particulier de l'injection épidurale
Depuis le mois de novembre, il était recommandé de réserver la prescription d'ALTIM à son indication dans les infiltrations péridurales (radiculalgies), seule situation pour laquelle il n'existe qu'une alternative thérapeutique, HYDROCORTANCYL 2,5 % suspension injectable (acétate de prednisolone).

Cette spécialité, également exploitée par le laboratoire Sanofi, peut donc être utilisée dans cette situation particulière. Le laboratoire a prévu d'augmenter progressivement ses capacités industrielles afin d'accroître le volume d'HYDROCORTANCYL mis à disposition sur le marché français. 


HYDROCORTANCYL, nouvelles conditions d'utilisation en injections épidurales
L'attention des professionnels de santé est attirée sur les conditions d'utilisation d'HYDROCORTANCYL en injections épidurales : celles-ci ont été modifiées en raison de cas rares mais graves de complications neurologiques dans l'indication épidurale (Cf. notre article du 16 février 2017).

Pour aller plus loin
ALTIM 3,75 mg/1,5 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie - Rupture de stock (ANSM, 15 février 2017)

Lettre d'information du laboratoire aux  rhumatologues, radiologues, médecins généralistes, orthopédistes, médecins physiques et rééducation, pharmaciens d'officine et hospitaliers (sur le site de l'ANSM, 10 février 2017)

Sur VIDAL.fr
HYDROCORTANCYL (prednisolone) : modification des conditions d'utilisation en injection épidurale (16 février 2017)
ALTIM (cortivazol) : risque de rupture de stock imminent (21 novembre 2016)

Dans la même rubrique

Depuis plusieurs semaines, l'approvisionnement d' OROKEN pédiatrique en suspension buvable ( céfixime ) était perturbé ( notre article du 9 mars 2017...
Rupture de stock prévue pour durer jusqu'au 10 juillet 2017 L'ensemble du marché français des spécialités de vincristine injectables est actuellement...
Rupture de stock prolongée nécessitant l'importation d'une spécialité étrangère Le laboratoire Inresa a informé les professionnels de santé de la...
Tensions sur le marché de la vincristine Le laboratoire EG Labo est confronté à une rupture de stock de leur spécialité antinéoplasique cytotoxique...